L’épopée des steppes – 9ème Partie 1


P1000702Visite à la bibliothèque d’Oulan Bator pour concrétiser le projet de jumelage avec la BDP du Cher.

La bibliothèque d’Oulan Bator recevait, ce dimanche de fin juin, les auteurs français et mongols pour leur présenter l’exposition Gallimard, ouverte en semaine au public de la bibliothèque.
Lors de ces rencontres, Mme Gan-Ulzii Ulziipurev, directrice, a pu s’exprimer sur le projet de jumelage avec la BDP du Cher et dire son contentement dans la perspective de cette relation amicale et enrichissante.
Étaient présentes, Munkzhul Unenbat de la librairie Papillon et Sophie Lataillade, directrice de l’Alliance Française, chargée de mission culturelle à l’Ambassade de France en Mongolie. Outre l’officialisation de ce jumelage à concrétiser, ont été évoquées des pistes pour l’année 2012. La bibliothèque d’Oulan Bator pourrait organiser un mois de la littérature francophone. Des auteurs présents ont proposé d’envoyer toutes les sorties littéraires de l’automne. Côté France, il a été évoqué des initiatives visant à faire connaître la littérature mongole auprès du public français. Nous pouvons être sûrs qu’avec le réseau des bibliothèques et l’agora de Cher Média, les idées et les initiatives de manqueront pas. L’alliance Française pourrait également contribuer à cet échange et à la facilitation de certains projets.  A SUIVRE !

Pour terIMG_6631miner cette série d’articles consacrée à la littérature mongole et à la Mongolie, notons que les prochaines rencontres culturelles Franco-Mongoles entre écrivains des deux pays se fera en France. Nous ne manquerons pas de rendre compte de cet évènement et nous souhaitons qu’il soit l’occasion pour nos amis mongols d’un premier contact avec le Berry…

Les écrivains Homéric, Galsan Tschinag, Thierry Gandillot, TS.Oyungerel… lors de la conférence de presse.


DSC01067P1010602


A propos de Fischmann

Conteur, musicien, chanteur, Patrick Fischmann est avant tout un passeur d'émotion et d'espérance, fidèle à une poétique de métamorphose. Il tente de réanimer la fonction de troubadour moderne, à la fois dans son temps et hors du temps, des modes et des cases. Après des années de chanson et conte en solo, ainsi qu'une riche expérience au sein de la Cie Musicalix, il créé la Cie des Muses Do Ré, puis le Théâtre du Vivant. Passionné par le dialogue interculturel, il aime aussi être là où les propositions sont rares (maison d'arrêt, quartiers sensibles, publics étrangers, handicapés, entreprises). Spectacles de contes et musique : Voyage chamane avec Pascal Fauliot / Le coeur de l'arbre, solo / Tate-Topa, contes amérindiens, solo / Anhépi wi, contes et chants de guérison des peuples nomades, solo / Folle sagesses et sages folies, veillée, solo / Pachamama les voix de la Terre avec Catalina Pineda et Ivan Chanatasig / Le chemin des étoiles, solo / Stages de conte, voix et chant. Discographie Il enregistre huit contes musicaux La tortue qui était le monde, Le secret de l'arbre aux fées, Tiflamme et la pierre bleue, La légende de l'arbre noueux, Le Conseil des tisserands, Le compagnon bleu, Le chant des Sources, Le grand Voyage de Goëlin et cinq albums de chanson La Fredonne, Fais pas l'anglaise, L'homme qui était un arbre, Le tournesol et la tisserande, Nouveaux rêves Bibliographie Participe aux "Contes et légendes de la sologne", "Contes et légendes du Berry", édités par CLIO-Royer, publie "Mythologie de la Sologne" et "Contes du chant, de la Musique et de la Danse" aux Editions Royer, ainsi que 2 romans : "Les treize jours de l'aube" et "Le Présent du Monde" chez Cavalier Vert En 2009 " Contes des sages chamanes", co-écrit avec Pascal Fauliot, au Seuil , "Contes des sages nomades" en solo et "Contes des sages Peaux rouges" avec Pascal Fauliot, au Seuil / En nov. 2010, "Contes des sages qui lisent dans les étoiles"/ Avril 2011, "Contes des sages de la Sologne et du Berry" et avec Pascal Fauliot "Contes des sages jardiniers" au Seuil

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 11 =

Commentaire sur “L’épopée des steppes – 9ème Partie

  • Dominique Laganne

    Mongo lit en Berry, Flash Gordon sur la planète Mongo…Au delà de jeux de mots (idiots) et associations d’idées que le mot même de « Mongolie » peut susciter, la Mongolie a toujours fait rêver, et continue d’exercer une certaine fascination liée à la représentation que s’en font nos esprits occidentaux : immensité des ciels et des steppes, culture nomade dans laquelle hommes, yourtes et chevaux vivent en harmonie…
    Si la Mongolie d’aujourd’hui n’échappe pas aux changements inévitables induits par la mondialisation sur les plans social, culturel et économique, avec notamment un taux de chômage important dans les villes, le développement des échanges culturels au plan international vient heureusement éclairer cette réalité en contribuant à faire découvrir ou mieux connaître et diffuser la culture et les auteurs mongols.
    Merci Patrick pour tes magnifiques récits de « L’épopée des steppes ». Ils montrent que la Mongolie ne s’est pas vidée de sa substance originelle et donnent envie d’aller plus loin dans la découverte de ce beau pays.
    Alors, en avant toute pour concrétiser les idées nées de ces rencontres d’écrivains à travers des projets à inventer ensemble.
    Cela pourrait s’appeler « La Mongolie en Berry », ce qui n’empêche pas de rêver aussi au Berry en Mongolie…