Les heures silencieuses de Gaëlle Josse


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Les heures silencieuses
Magdalena Van Beyeren raconte.
Elle aurait voulu partir sur les voiliers de son père, administrateur de la Compagnie des Indes orientales.

Mai en 1667 à Delft on ne laisse pas une jeune femme partir.
Magdalene renonce à ses rêves. Cinq maternités la laisse épuisée et son époux galant homme décide de lui attribuer une chambre pour elle seule.
Magdalena vit une infinie solitude, une déchirure cet abandon déguisé.

Des heures d’introspections, et d’écriture dans un journal libère des secrets portés depuis l’enfance

Inspiré par un tableau d’Emmanuel De Witte, un premier roman ( paru en  2011 aux éditions Autrement)heures silencieuse autrement  lumineux, porté par une écriture délicate, subtile, dépouillée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *