« Les miracles du bazar Namiya », roman du japonais Keigo Higashino (Actes Sud, 2020)


2012. Quand après un larcin, trois jeunes délinquants se réfugient pour une nuit dans une vieille échoppe d’un quartier japonais, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend.
C’est lors de cette même nuit que par le plus grand des mystères, on vient y déposer une lettre adressée au commerçant, qui n’est plus là depuis longtemps.

Les adolescents perplexes découvrent que cette lettre a été rédigée en 1970. Intrigués, ils veulent en savoir plus, quand d’autres lettres leur parviennent, comme autant de questions cruciales et urgentes qui attendent une réponse.
Que faire ?
C’est ce que ce roman va nous raconter, en une composition narrative limpide et captivante. Jouant de juxtapositions spatio-temporelles savamment orchestrées, l’auteur de romans policiers nous propose ici une intrigue en forme de fable, énigmatique et poétique à la fois. Nous suivons avec émotion le parcours des auteurs de ces lettres surgies du passé, ce qui les a amené à rédiger leurs demandes très personnelles, destinées au propriétaire du fameux Bazar Namiya, « un bazar qui offre une réponse à tous les soucis que l’on lui exprime ».
Une brillante façon pour l’auteur d’exprimer avec empathie et optimisme les doutes et interrogations de chacun, les choix et leurs conséquences dans les relations interpersonnelles. Du grand bazar humain merveilleusement organisé.

Les Miracles du bazar Namiya par Higashino

Les miracles du bazar Namiya, Keigo Higashino, Actes Sud, 01-2020

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 5 = 4