Les Rendez-vous du Patrimoine écrit


Conférence et Diaporama par Brigitte Stiévenard, Attachée de conservation honoraire

Vendredi 17 janvier à 18 heures, Médiathèque de Bourges

Le Roman de la Rose

de Guillaume Lorris et Jean de Meun

le roman de la rose cliché de Philippe Bardelot

Ce « monument littéraire » du Moyen Âge, écrit au XIIIe siècle par un certain Guillaume de Lorris pour la première partie et par Jean de Meun pour la seconde (beaucoup plus longue), est un grand poème de plus de 20 000 vers sur l’Art d’aimer dans la tradition de l’amour courtois. Il se présente comme un songe qui autorise plusieurs niveaux de lecture : si la fiction du songe est imaginaire, le sens « enclos » dans l’allégorie révèle la Vérité comme nous l’annoncent les premiers vers du Roman de la Rose :

« Nombreux sont ceux qui s’imaginent que dans les rêves, il n’y a que fables et mensonges. Pourtant il est possible de faire des rêves qui ne soient pas mensongers, mais qui par la suite se vérifient tout à fait« .

Le Roman de la Rose « représente un carrefour des idéologies, une œuvre poétique où même le savoir se soumet à une autre finalité, littéraire ; plus qu’un vulgarisateur, [Jean de Meun] est un des auteurs qui ont le mieux réuni savoir et fiction » (Armand Strubel).

Les incunables de la fin du XVe siècle se sont naturellement emparés du Roman de la Rose en l’illustrant de bois gravés: de la première édition, imprimée à Genève vers 1481, il ne subsiste qu’une douzaine d’exemplaires dans le monde : sur celui qui est conservé à la bibliothèque municipale de Bourges, toutes les gravures sur bois ont été coloriées avec élégance et les lettrines peintes à la main.

Une présentation de cet exemplaire aura lieu

Vendredi 24 janvier 2014 à 18 heures, à la Bibliothèque des Quatre-Piliers (sur réservation au 02 48 23 22 50)

Plus d’informations sur le site de la Médiathèque de Bourges

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 6 = 1