L’Orchestre des doigts ou la langue des signes au Japon…


Je viens de découvrir ce manga que je tiens à vous faire partager : L’Orchestre des doigts de Osamu Yamamoto.

Edité en 4 tomes, ce livre est inspiré d’une histoire vraie et retrace l’histoire de l’intégration (et la discrimination) des personnes malentendantes et sourdes au XXème siècle au Japon à travers l’apprentissage de la langue des signes et la méthode dite de l’oralisation.

Takahashi, un jeune homme passionné de musique et dont le rêve est de partir étudier en France, doit renoncer à ce rêve faute de moyens. Il accepte alors l’offre d’emploi d’une école élémentaire pour sourds et aveugles. Bouleversé par la rencontre avec un de ses nouveaux élèves, Issaku, Takahashi va s’investir complètement dans son rôle d’enseignant en essayant de donner à ses élèves le moyen de communiquer et donc de s’intégrer.

A la fin de chaque tome on retrouve un dossier documentaire concernant la surdité en France et notamment sur l’Abbé de l’Epée, précurseur de la langue des signes en France.

Cette série bouleversante, qui a le mérite d’aborder le thème du handicap de façon sensible et intelligente sans pathos, historiquement très bien documentée, permet de mieux comprendre les difficultés que peuvent rencontrer encore aujourd’hui les personnes sourdes et malentendantes, au Japon comme en France, et notamment les difficultés d’accès à la lecture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − = 15