Mãn de Kim Thùy


41yuRwgriiL._SL160_Mãn. KIM THÚY. Editon Liana Levi.

Man c’est l’histoire d’une femme qui a eu trois mères, celle qui l’a mise au monde, celle qui l’a cueillie dans un potager, une moniale, puis celle qui l’a élevée, enseignante et espionne pendant la guerre, celle qui l’a amenée à son mariage « arrangé » avec un Vietnamien naturalisé canadien.

C’est l’histoire de l’exil, celui de cette jeune vietnamienne qui laisse son pays pour suivre son mari à Quebec, celle aussi d’un restaurant qui s’agrandit grâce à cette jeune femme dont le talent de cuisinière ne cesse d’embaumer ce livre de saveurs, de couleurs, d’odeurs.

Des chapitres courts rythment ce récit, écrit tout en délicatesse, à la marge desquels des titres à la fois en francais et vietnamien.
Cette construction graphique aère l’ensemble, l’allège, y assure une certaine lenteur.
De vastes marges et des demi-pages blanches fréquentes, offrent au silence une part belle d’où émane une certaine immobilité qui ne nuit cependant pas au rythme de l’ouvrage, au contraire.

L’amour maternel, l’amour d’un pays, celui de la cuisine, du don et de la générosite qu’il implique, cet amour-là se déploie dans ce second opus de Kim Thuy.

C’est aérien, subtile de fragrances épicées, douces et piquantes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 8 = 2