Mangas et mangakas…sur le bout des doigts


C’est toujours difficile de se repérer dans le monde des mangas surtout quand on en ignore l’univers.

Et puis vous tombez par hasard dans la bibliothèque de vos ados préférés sur un livre emprunté à la médiathèque (et oui ils vont à la bibliothèque !)

Manga: histoire d’un empire japonais/ Benoît Maurer .Timée-Editions

Et là vous devenez incollable sur les origines, la diffusion, les principaux héros, les mangakas, le manga shojo (fille), le manga shonen (garçon) et la culture anime.

Tout ça sans effort, beaucoup d’illustrations, un texte court et précis…le rêve de tout néophyte


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =

0 commentaires sur “Mangas et mangakas…sur le bout des doigts

  • stephanie devoize

    Encore faut-il avoir l’esprit ouvert pour sélectionner ce livre dans la bibliothèque de votre ados ou autre !
    Combien de gens se renfrognent quand vous prononcez le mot « manga » ! C’est bien simple, je trouve que ce genre, d’une richesse insoupçonnée par la plupart, souffre du même désamour que la BD il y a quelques années…

    Pour finir, une anecdote explicite :
    Des enfants du centre aéré viennent emprunter quelques documents à la bibli. L’animatrice , voyant qu’un jeune avait emprunté un manga, vient me trouver pour me demander si le contenu n’est pas trop violent.
    Innocente que je suis, je ne vois pas trop où elle veut en venir…

     » ben non, c’est un shojo alors… C’est une histoire d’amour qui de plus apporte pleins d’informations sur le système scolaire japonais…
    – Pas de sexe alors… Non mais vous savez, c’est pour les parents, qu’ils n’ai pas de motifs à être choqué, vous voyez ?

    – Pas de sexe ni de vilolence, non  »

    Après cette échange, je suis restée perplexe… D’autant plus qu’un autre des enfants avait emprunté une BD mais là pas de questions.

    Ah préjugé quand tu nous tiens …

  • Véronique Fourdrain

    Justement pour contrecarrer ces préjugés et autres idées fausses, il y a une une journée de formation le 6 octobre avec le libraire spécialisé en mangas de Bourges…un passionné incollable sur les genres, les séries , les héros, les publics.

  • pafane

    A voir au Printemps de Bourges, une animation autour du manga Bleach de Tite Kubo.

    Bleach est un shonen. C’est l’histoire d’Ichigo un jeune lycéen qui voit depuis toujours des fantômes.

    Pour sauver sa famille d’un terrible monstre, il devra emprunter les pouvoirs d’une déesse de la mort (Rukia).

    C’est donc à Ichigo qu’incombe la tâche d’incarner un Dieu de la mort en attendant que Rukia retrouve ses pleins pouvoirs.

    Il y a donc des guerriers samouraïs, des fantômes, des combats… Certains tomberont évidemment dans le cliché, « les mangas c’est violent » mais il faut creuser davantage…

    En effet, Ichigo est un garçon courageux et qui respecte les valeurs du Bushido (le bushido étant le code d’honneur des samouraï)

    Ces valeurs sont la justice, le courage, la compassion, la politesse, la sincérité, l’honneur et le devoir de loyauté.

    On est donc bien loin des clichés…

    De plus quand on sait que les séries et les animés ont été réalisés par le Studio Pierrot (Creamy, Les mystérieuses cités d’or, Kimagure Orange Road, Yu Yu Hakusho, GTO, Hikaru No Go, Naruto), c’est là encore un gage de qualité.

    Bref, une expo à voir sans aucun doute.