Maram Al Masri, magnifique enchanteresse syrienne de la poésie 6


object>object>

Maram Al Masri, Jean François Jeanney organisateur du salon, Dominique Laganne. Photo Nino Masia

Ce vendredi 19 décembre à 19 heures, le salon de la petite édition présent à la Maison de la culture de Bourges proposait aux visiteurs une lecture/rencontre avec Maram Al Masri, poète, et l’un de ses éditeurs, Alain Gorius  (éditions Al Manar).

 

 

Venue vers 17 heures avec Nino pour interviewer cette poète syrienne, je suis immédiatement tombée sous le charme… Je pense que vous y succomberez  vous aussi grâce  aux deux vidéos réalisées par Nino. Mais vous découvrirez également à cette occasion que l’on peut se mettre dans le cas de participer à une lecture à voix haute de manière improvisée, puisque je me suis retrouvée aux côtés de Masram Al Masri, à sa demande, pour lire en alternance avec elle ses poèmes qu’elle disait d’abord en arabe. Quand je vous disais que Maram est une personne irrésistible…

 

 Forte de mes participations aux stages de formation à la lecture à voix haute effectués à la direction de la Lecture Publique, je me suis donc prêtée au jeu sans trop d’appréhension, en prenant le temps de lire tranquillement les poèmes pour me préparer. J’ai trouvé l’expérience passionnante, et cela m’a énormément plu de tenter de faire partager la singulière beauté des poèmes de Masram Al Masri aux personnes présentes.

Maram Al Masri

Maram Al Masri. Photo Nino Masia : avant la lecture

Je vous conseille de vous plonger dans la lecture des recueils de l’une des voix les plus connues et les plus captivantes de sa génération : une poésie  tissée d’amour et de désir, dont la simplicité apparente renforce encore la trame. Maram Al Masri, traduite en français, a aussi été traduite en anglais, espagnol, serbe et dialecte corse. Et également en catalan, ce que son éditeur lui a appris ce soir là en la présentant à l’auditoire.

 

Bibliographie :

?????? ?????? ??(Je te menace d’une colombe blanche), Editions du Ministère de l’éducation, Damas, 1984.

??? ????? ??? ???? ????Karza Hamra’a ëala Bilat Abyadh (Cerise rouge sur un carrelage blanc), Editions Tabr al-Zaman (l’Or du temps), Tunis 1997. Prix Adonis du Forum culturel Libanais pour la meilleure création arabe en 1998.

???? ????–  (Je te regarde), La société d’éditions et de publications, Beyrouth, 2000.

 Collaboration à l’ouvrage illustré par l’artiste Syrienne Leïla Mraiwid – poésie photos et poésie bijoux – ouvrage unique en hommage à l’artiste syrienne Maram al-Masri.

 Traduction en Français :

Maram al-Masri Cerise rouge sur un carrelage blanc, traduction de François-Michel Durazzo en collaboration avec l’auteur, Editions Phi, Luxembourg / Les Ecrits des Forges, Trois-Rivières (Québec), 2003.

Maram al-Masri, Je te regarde, traduction de Thouraya Ikbal . Editions Marsam, Rabat, Maroc, 2003.

Maram al-Masri, Doux Leurre, choix et trad. de Najeh Jegham en collab. avec l’auteur ; trad. revue. parMaram al-Masri, Je te regarde, nouvelle traduction de François-Michel Durazzo en collaboration avec l’auteur, Editions al-Manar  (Neuilly-sur-seine)

 

Espagnol :

Cereza roja sobre losas blancas, traduction Rafael Ortega. Editorial lancelot, murcia, 2002.

2 em edition 2005 Miloud Gharraf. L’aile éditions, Toulouse, 2004.najeh jeham

Te miro, traduction Rafael Ortega, rev. Eloy Santos, Editions Lancelot, Murcie, 2005.

Anglais :

Maram al-Massri, A Red Cherry on a White-tiled Floor, Traduction de Khaled Mattawa, éditions Bloodaxe Book, Newcastle, 2004. 

Eveline de Neuvy

Eveline François de Neuvy Les Deux Clochers. Photo Nino Masia

 

 

Public de la soirée

Public de la soirée. Photo Nino Masia


A propos de Dominique Laganne

Il y a longtemps de cela, je suis tombée dans les livres quand j'étais petite, et l'amour de la lecture ne m'a plus quittée depuis. Après des études d'espagnol, j'ai débuté en section jeunesse à la médiathèque de Fontenay sous Bois, obtenu le défunt CAFB et ai exercé pendant cinq ans au sein d'une équipe dont je garde un très bon souvenir. Puis, changement de cap, naissance de mes jumeaux, départ pour le Berry et interruption momentanée de carrière... Actuellement, je suis en poste à la Direction de la Lecture Publique, en tant qu'assistante qualifiée responsable des animations. Conseils au bibliothèques du réseau, acquisitions, tournées de bibliobus, travail autour des expositions et animation de stages de formation , mes missions sont diverses et variées et s'inscrivent dans le cadre d'un travail d'équipe en pleine évolution...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

74 − 71 =

6 commentaires sur “Maram Al Masri, magnifique enchanteresse syrienne de la poésie

  • Evelyne François

    Prise sur le fait et dénoncée par Nino!!!
    Toujours attirée par les livres, je visitais pour la seconde fois ce salon de la petite édition.
    Quelle bonne surprise, la soirée de lecture des poèmes de Maram al Masri! Comme Dominique et toute l’assistance je crois, j’ai succombé au charme de cette femme. D’une beauté, d’une sensibilité et surtout d’une simplicité généreuse et rayonnante, elle nous a offert tout un monde de chaleur, de couleurs et d’amour. En fait, elle nous offrait son cœur et son pays.
    Bravo à Dominique qui était parfaitement en harmonie dans sa lecture en français.
    Oui, je stage de lecture à voix haute nous a beaucoup conforté(e)s dans notre désir de partager de beaux textes.
    Le 31 janvier, à la bibliothèque de Neuvy Deux Clochers, nous proposerons une soirée « écouter…lire ». Promis, on vous en parlera très bientôt.
    Evelyne

  • Christine Perrichon

    Bonsoir Evelyne,
    Ca serait bien qu’on puisse annoncer la soirée « écouter… lire » de Neuvy les Deux clochers dans la rubrique « Agenda ». Dites moi si vous voulez que je le fasse.
    Christine

  • Sylvie Marette-Vanneau

    Très belle soirée que cette lecture du 19 décembre 2008 avec Maram al-Masri dans le cadre du salon de la petite édition.
    Merci à L’auteur pour ses superbes poèmes , des mots simples pour parler d’amour , de désir et de blessures. Merci à Dominique Laganne pour son interprétation si sensible qui a su traduire toute l’émotion et la sensualité des poèmes de Maram al-Masri.
    Deux voix , deux femmes, un beau moment.