Missak


Missak – Didier Daeninckx / PERRIN  2009

Missak, l’enfant de l’affiche rouge – Didier Daeninckx / Laurent Corvaisier / Rue du Monde 2009

En cette année 2009, le souvenir de la Résistance se rappelle opportunément à nous. Outre le film de Robert Guédiguian, « l’Armée du Crime« ,   paraissent deux livres de Didier Daeninckx qui retracent la vie de Missak Manouchian, ouvrier, poête, chef d’un célèbre groupe de FTP-MOI, immortalisé par le poème d’Aragon « Strophes pour se souvenir » que Léo Ferré mettra en musique sous le titre « L’Affiche Rouge » .

l'Affiche Rouge

l'Affiche Rouge

« Missak » est une biographie romancée de Manouchian. Si le narrateur, Louis Dragère , petit journaliste à « L’Huma » est le pseudo  sous lequel se glisse l’auteur, tous les autres personnages sont bien réels. De Willy Ronis à Benoît Frachon, de Charles Tillon à Charles Aznavour, chaque personnage est resitué dans son rôle par un Daeninckx qui s’est livré à une véritable enquête d’historien pour tenter d’éclaircir les circonstances de la chute du Groupe Manouchian. Qui les a trahis? Quels intérêts étaient-ils en jeu? Pourquoi Jacques Duclos charge-t-il Louis, obscur reporter de base, d’enquêter sur cette affaire vieille de onze ans, « onze ans déjà… »? A la lisière incertaine de la fiction et du réel, Daeninckx nous donne sa version d’un épisode assez trouble de notre histoire. Un livre très bienvenu quand revient nous démanger un certain prurit identitaire.

Missak l'enfant de l'Affiche Rouge

Missak l'enfant de l'Affiche Rouge

Dans « Missak, l’enfant de l’Affiche Rouge« , c’est Manouchian qui nous écrit depuis sa cellule et se souvient. Il nous raconte son enfance en Arménie, l’amitié et les courses folles, son exil au Liban, les premiers émois amoureux puis l’arrivée en France, le travail, l’ amour de Mélinée, elle aussi orpheline, la Résistance enfin pour défendre, lui l’ immigré, ce pays qu’il aimait. Les illustrations de Laurent Corvaisier alternent les couleurs illuminées de la vie et de ses bonheurs avec le noir et blanc  des combats et de la prison. Jamais pourtant ne le visitent la haine ou bien le désespoir. Jusqu’à la fin l’amour de la vie le tient debout et toujours l’accompagne un oiseau multicolore.

Un très bel album pour découvrir ce personnage trop souvent réduit à une photo sur une affiche.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 3 =