Monogrenade : musique made in Québec 2


Lors de la journée A la découverte du Printemps de Bourges, nous avons pu écouter Monogrenade en showcase. Comme nous sommes bibliothécaires donc curieux,  nous avions prévu de leur poser quelques questions, d’autant que ce groupe québecquois ne nous a pas laissé indifférent. Leurs ballades  folk-pop interprétées en français en a charmé plus d’une ou d’un 😉

mono

C’est Jean-Michel qui a pris un peu de temps sur la tournée en cours en France pour nous répondre.

Depuis quand le groupe existe-t-il ? Le groupe dans sa formation actuelle existe depuis 2009, après un peu d’expérimentation en 2008.

Les musiciens ont-ils changés depuis les débuts ? Au début en 2008, il y avait un autre chanteur qui a quitté le groupe juste avant d’enregistrer le 1er album. Les membres actuels sont Jean-Michel Pigeon (paroles, voix, claviers et guitare), François Lessard ( guitare), Marianne Houle (violoncelle), Mathieu Collette (batterie, voix)

Quels sont vos parcours musicaux respectifs ? Mathieu et moi sommes des amis d’enfance et on a toujours fait de la musique ensemble. Marianne et François sont actifs sur la scène depuis un certain temps, après des études de musique.

Quelles sont vos influences directes?
Qui compose ?
Qui écrit les textes ?
Je compose les paroles et la musique et on arrange le tout collectivement. On travaille le plus ensemble possible. Les inspirations sont assez variées, de Debussy à Radiohead ou de Godspeed à Bon Iver. Je pense que c’est une des caractéristiques particulières du band. Les styles et les influences viennent d’un peu partout, du classique à la pop.

Comment définiriez-vous votre style musical ? Justement difficile à définir, on vulgarise souvent en disant qu’on fait du folk-pop-rock-électro-expérimental 😉

Pourquoi avoir choisi comme nom « Monogrenade » ? Il n’y a pas de concept autour du nom, c’est plus pour la phonétique. Le EP s’appelle « la saveur des fruits » (pomme-grenade) et c’était un démo (mono-lo-fi). On a donc choisi Monogrenade.

Que représente un passage au Printemps de Bourges pour vous ? Nous avions entendu parlé du festival comme un festival de découvertes et c’est en plein ce qu’on voulait. Nous arrivons tout juste en France et nous avons eu la chance de jouer devant plusieurs pros, une salle comble et un publique attentif. On se considère très chanceux.

Quels sont vos projets ? Nous rentrons à Montréal et nous entamons le 2e album. On passera l’été à composer dans notre studio pour enregistrer en automne. Sinon quelques festivals, les Francos, le festival d’été de Québec.

Si on vous dit bibliothèque, qu’est-ce que cela évoque pour vous ? Ça impose un respect. Un recueil de connaissances et d’histoire. Parfois l’impression que des secrets y sont cachés.

Un livre ou un auteur préféré ? Je ne sais pas pour les autres, en ce qui me concerne je dois avouer lire assez peu. Généralement j’aime les livres d’horreur, Stephen King ou autres. J’aime avoir peur. Sûrement cliché, j’avoue avoir adoré « Shining ».

Un cd  ou un artiste préféré ? Je dirais Lhasa-Lhasa, la magicienne. Sinon probablement Radiohead In Rainbows ou autres albums, pour ce qu’ils ont amenés à la musique de notre époque.

Un film ou un réalisateur préféré ? Alejandro Gonzales Inarritu – Babel ou Magnolia de  Paul Thomas Anderson.

Et pour en écouter un peu plus, c’est par ici !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 6

2 commentaires sur “Monogrenade : musique made in Québec

  • Marie-Jeanne

    Même si on aurait apprécié de faire l’interview « en direct », je suis très contente de lire les réponses à nos questions et j’ai envie d’en entendre davantage…groupe à suivre…
    Par contre côté images des bibliothèques, il y a encore du travail !