Naturellement vôtre… L’exposition photographes de nature du Museum d’Histoire Naturelle de Bourges


Cette exposition est chaque année très attendue par les Berruyers (habitants de Bourges), mais son audience est en réalité beaucoup plus large. Le Museum d’Histoire Naturelle est le correspondant attitré en France du Natural History British Museum organisateur de ce concours international des meilleurs photographes de nature au monde… Tout simplement !

Cette année, la 20 ème édition révèle à nouveau bien des surprises et enchantements aux visiteurs curieux…

Si 96% des photographies présentées ont été réalisées avec un appareil numérique, on peut remarquer  qu’une pluralité de moyens est de fait employée, selon les photographes et en fonction des sujets représentés. Ainsi, le  rouge – gorge resplendissant est saisi au ras du bitume avec un petit appareil, alors que l’inssaisissable  panthère des neiges a nécessité le recours à du matériel très sophistiqué.

En tout cas, quel que soit son âge, le visiteur néophyte en matière de photo fera son miel de cette exposition, tout autant que le photographe spécialiste ou amateur…

 Les photos sont classées dans 14 rubriques différentes, parmi lesquelles figurent les suivantes :

portraits d’animaux, parfois très étonnants, avec de nombreuses photographies hautes en couleur ;

– une seule terre, pour réfléchir au destin de notre planète  ;

la nature en noir et blanc, dont la vedette incontestée est une magnifique méduse…

– Et aussi  : faune urbaine et des jardins, animal dans son environnement, le monde sous-marin, comportemnt animal, autres espèces

Chaque photographie exposée est accompagnée d’un cartel explicatif détaillé, qui permet de comprendre la démarche, le contexte particulier, d’identifier la difficulté de l’exercice et de savoir quel matériel a été utilisé par le photographe.

Sous le charme, Nadine, Jean-Luc, Jean-François, Nino et moi avons sélectionné pour CherMedia certaines des photos que nous préférons.

Cygnes chanteurs – Yongkang Zhu, Chine

 

Thème : animal dans son environnement – Premier prix

La réserve naturelle de Rongcheng à l’est de la Chine, est un sanctuaire majeur pour l’hibernation des cygnes chanteurs venus du grand nord.Mais, même ici les hivers peuvent être très rudes : l’eau douce et les marais gèlent et les cygnes sont alors obligés de se nourrir dans les champs, creusant la neige pour y trouver de l’herbe. Prendre ces images signifiait vivre dans les mêmes conditions environnementales, se soumettre aux tempêtes et aux vents puissants qui balayaient la plaine.

Accroupi, derrière une butte qui surplombait le lac des cygnes, Yongkang prit cette image au moment où un oiseau décolla dans une bourrasque, bientôt suivi par tout le groupe. « La tempête était si violente que je souhaitais m’échapper avec eux ».

Canon EOS 20D et Sigma 300-800mm, f5.6.

300mm, 1/250s, f6.3, ISO 200, trépied.

     

Les rouge-gorges du parking – Andreas Byrne, Royaume-Uni

 

Thème : portraits d’animaux – Mention particulière

Cet élégant jardin du début du XXe siècle, typiquement édouardien, près  de Salcombe , dans le sud du Devon, était jusqu’en 1937 la résidence d’un inventeur, Otto Overbeck. Cet endroit est maintenant ouvert au public ce qui signifie des places de parkings et un endroit pour prendre le thé. Quand Andreas arriva, deux rouge-gorges se posèrent, sautillant vers lui au milieu du parking. En tournant l’écran de visualisation de son appareil, il fit le point, sans se coucher par terre. « J’ai mis la position grand angle et un rouge-gorge s’est approché. Le bitume fonctionne très bien photographiquement parlant, tout comme l’arrière-plan de ce jardin exotique ».

Canon A620 compact, 1/50s, f8, ISO 100.

   

Chercheur d'embrouilles - Stephano Unterthiner, Italie

 Thème : portraits d’animaux – Premier prix

 Les macaques à crête vivent dans les forêts du Sulawesi, c’est là que Stephano les a suivis pendant plusieurs semaines, au sein du parc national de Tagkoko, dans le nord de l’île. « La recherche de nourriture les amenait parfois en lisière de forêt et ils arpentaient alors la grève rocheuse, à la recherche de fruits tombés ou de noix. Ce jeune adulte, lui, s’amusait dans les vagues et je l’avais baptisé : Chercheur d’embrouilles ». Il était en effet très intéressé par Stephano et en faire un gros plan devint facile mais contenir Chercheur d’embrouilles était un autre défi. « Il m’utilisait tel un trampoline, c’était une sorte de jeu, dans lequel on sentait aussi une recherche de confrontation, un peu de curiosité et aussi une demande d’attention ». L’expression du singe rend bien l’esprit de ce magnifique primate et le cadrage en fait un portrait inoubliable.

Nikon D2x + Nikon 12-24mm.

      

Descente sur la City - Piers Calvert, Royaume-Uni

 Thème : une seule terre – Mention particulière

« La scène que je contemplais, alors que mon avion descendait sur Londres, semblait sortir d’un film », se souvient Piers. Il prenait des images depuis la traversée de la Manche et le soleil pointait à l’horizon. C’était extraordinaire de voir ces tours sortir de la couverture de brume. Le contraste entre ces immeubles géants, le ciel rose et les nuages bleutés était intense. Piers sentit son coeur se serrer en réalisant que l’avion perdait de l’altitude, pour rentrer dans le monde gris, tout en bas.

Canon EOS 5D et 24-105mm, f4.

Nouvel occupant - Jamie McGregor Smith, Royaume-Uni

 Thème : faune (et flore) urbaine et des jardins

Dans le cadre d’un projet photographique concernant un renouvellement urbain, Jamie visitait un ancien asile du Kent, fermé depuis des années. « J’avais donné un coup de lampe dans une sombre cage d’escalier, surmontant ma propre paranoïa, et j’arrivais dans une ancienne chambre. Je vis immédiatement ces fraîches cosses de fougères éclairées par le soleil qui traversaient la fenêtre brisée. Le contraste était total entre les vestiges de cette sombre et terne chambre et cette fougère qui se nourrissait de la décomposition des planchers. Le téléphone en bakélite et l’évier en pièces, témoignaient de manière poignante que ce lieu avait été jadis habité, il appartenait maintenant aux fougères ».

Canon EOS 20D et Sigma 18-200mm, f3.5-6 3 DCOS.

Par ailleurs, nous avons demandé à Laurent Arthur, organisateur de l’exposition, quelles photographies il aimait le plus. Voilà sa réponse : « La panthère des neiges qui marque son territoire, les Mycènes (tout petits champignons filiformes plein de couleurs, la colonne de fourmis (toutes roses)…. entre autres ».

Nino et moi avons donc rencontré Laurent Arthur, qui nous a accordé cette interview.  En tout cas, une superbe exposition à ne pas manquer, qui en bluffera plus d’un !

Vidéo réalisée par Nino

 Exposition visible tous les jours au Museum d’Histoire Naturelle de Bourges, juqu’au 2 février 2009 inclus, de 14h à 18h. Fermeture exceptionnelle le 25 décembre et le 1er janvier. Horaires élargis pendant les vacances scolaires : de 10h à 12h et de 14h à 18h. Un tuyau : durant cette période, allez-y le matin, il y a moins de monde !


A propos de Dominique Laganne

Il y a longtemps de cela, je suis tombée dans les livres quand j'étais petite, et l'amour de la lecture ne m'a plus quittée depuis. Après des études d'espagnol, j'ai débuté en section jeunesse à la médiathèque de Fontenay sous Bois, obtenu le défunt CAFB et ai exercé pendant cinq ans au sein d'une équipe dont je garde un très bon souvenir. Puis, changement de cap, naissance de mes jumeaux, départ pour le Berry et interruption momentanée de carrière... Actuellement, je suis en poste à la Direction de la Lecture Publique, en tant qu'assistante qualifiée responsable des animations. Conseils au bibliothèques du réseau, acquisitions, tournées de bibliobus, travail autour des expositions et animation de stages de formation , mes missions sont diverses et variées et s'inscrivent dans le cadre d'un travail d'équipe en pleine évolution...

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =

0 commentaires sur “Naturellement vôtre… L’exposition photographes de nature du Museum d’Histoire Naturelle de Bourges