Novembre: mois du film documentaire 3


carre

Depuis 2000, l’association Images en Bibliothèques initie le Mois du film documentaire, qui se déroule chaque année au mois de Novembre.

Manifestation nationale, à laquelle participent aussi bien des bibliothèques que des associations ou des salles de cinéma, avec un but commun : permettre au plus grand nombre de découvrir des films documentaires.

Et rien n’est plus agréable que de pouvoir visionner des films documentaires et d’échanger ensuite avec le réalisateur, échanges qui peuvent porter sur les films visionnés et aussi sur le travail de « documentariste ».

Depuis un an, la Direction de la Lecture Publique développe le prêt de DVD aux bibliothèques de son réseau.Dans ce cadre, il nous semblait opportun de participer à cette manifestation.

Et plutôt que de choisir un sujet au hasard de nos découvertes, nous avons préféré relier cette projection à un des thèmes d’animation collective   « Autour des musiques du monde » coordonné par la Direction de la Lecture Publique, sur lequel 9 bibliothèques du réseau ont travaillé cette année.

Dans ce contexte, nous vous invitons à découvrir le travail de Patrick Kersalé

Mardi 24 Novembre 2009 à 18h30

à l’amphithéâtre de la Pyramide
(Conseil Général route de Guerry à Bourges)

A cette occasion, vous assisterez à la projection de deux films en haute définition :

Pancha Baja : Népal & Rajasthan thumbnail

Au Népal, les Damai représentent une catégorie sociale de musiciens et de tailleurs. Ils se seraient installés dans ce pays dès le 14e siècle, fuyant les invasions musulmanes du nord de l’Inde. Leur ensemble orchestral traditionnel est appelé  panchai baja ; il ne se rencontre désormais que dans les villes moyennes et les campagnes du Népal. La musique traditionnelle des Damai est recherchée pour ses bons auspices lors des grandes cérémonies familiales.Dans les grandes villes de la vallée de Kathmandu, modernité oblige, les Damai délaissent l’ensemble panchai baja pour créer ou s’intégrer dans des fanfares inspirées de celles de l’ex armée coloniale de l’Inde britannique. C’est pour eux une manière de s’intégrer dans une société qui les considère encore trop souvent comme des intouchables.

et

Musiques au pays des temples d’orPatrick-Kersale

La musique birmane est riche de multiples influences, en tout premier lieu, celles de ces proches voisins que sont l’Inde, la Thaïlande et le Cambodge, mais aussi, pour des raisons historiques, celle de la Grande- Bretagne. L’art musical traditionnel se divise en deux genres majeurs : la musique de plein air et la musique de chambre. La musique de plein air est jouée avec des instruments aux sons puissants tels que les percussions et le hautbois. Elle anime les fêtes religieuses, la danse classique et les spectacles de marionnettes. Quant à la musique de chambre, qui se jouait autrefois à la cour, elle met plutôt en valeur les sons doux de la harpe et de la flûte. Parallèlement à cet art musical séculaire, le développement antique de la culture du bronze en Asie du Sud-Est a contribué à la création d’outils de communication largement utilisés dans le cadre de la pratique du bouddhisme et des cultes rendus à  diverses entités spirituelles.

Patrick Kersalé, ethnomusicologue, s’attache à la place de la musique dans la vie sociale et religieuse  et politique du pays. A l’issue de la projection, le réalisateur nous expliquera son travail et partagera avec nous ses découvertes liées aux tournages.

Alors rendez-vous le 24 et pensez à réserver !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

× 8 = 32

3 commentaires sur “Novembre: mois du film documentaire