Öko, un thé en hiver


oko

Ed. Mémo, 2010

Cet hiver-là Öko la grenouille et ses amis Mitsu, Nour, Roman et les autres enterrent Madeleine.  Réunis dans sa maison ils pleurent celle qui était un peu leur grand-mère à tous et chacun choisit un objet souvenir qu’il emporte précieusement. Öko rentre chez lui, déçu de ne pouvoir raccompagner Nour déjà escortée par Roman.  Seul, pelotonné devant un bon feu comme pour adoucir sa peine,  il pense à Madeleine,  se remémorant les bons moments passés avec elle.

L’arrivée de la neige qu’il aime tant lui redonne le sourire et l’envie de faire une balade dans la forêt. Pris dans une tempête il trouve refuge à l’intérieur d’une grotte où il va faire une drôle de rencontre, celle d’un étranger dont il ne comprend pas la langue et qui lui fait un peu peur.  Serait-ce le yéti dont ses amis, très inquiets, parlent depuis quelque temps ?

Un merveilleux petit livre qui parle avec beaucoup de finesse et de sensibilité de mort, d’amour et d’amitié.

Le texte et  les images, mêlant aquarelle et crayons de couleurs, se  combinent parfaitement et créent une atmosphère douce et chaleureuse.

Le style  graphique de Mélanie Rutten, artiste belge, n’est pas s’en rappeler celui de sa compatriote Kitty Crowther dont elle fut l’élève.

Pour tous à partir de 6 ans tout comme « Mitsu, un jour parfait » du même auteur paru en 2008 où l’on découvrait pour la première fois ce petit monde plein de charme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 3 =