PASCAL GARNIER:Lune captive dans un oeil mort


Ca pourrait aussi bien s’appeler « le miroir aux alouettes »  

Un couple+deux couples+un gardien+une outsider+une égarée se rencontrent dans une résidence ultra-sécurisée pour seniors dynamiques (oui, enfin, plus ou moins); en tous les cas, un peu fortunés, quand même, puisque propriétaires et consommateurs.

Non pas une maison de retraite pour quatrième âgés munis d’A.P.A., plutôt un lotissement résidentiel de maisons in-re-vendables.

Des Seniors, rien que des seniors…pas de jeunes, pas d’écoles, pas de bacs à sable, pas de balançoires….pas d’espoir, pas d’avenir!

Des seniors entre eux, dans ce qu’on a pensé pour leur bonheur bien homogène: c’est-à-dire des journées pré-mâchées dont la succession va en droite ligne jusqu’à l’ennui.

Heureusement! il y aura le coup de Trafalgar à court terme…

Heureusement! Pascal Garnier a fait un court roman(presqu’un polar puisq’uil y a un meurtre voir plus…) de ce nouveau phénomène.  Ca nous évitera d’aspirer à ce genre de paradis artificiel..Des fois qu’après cinquante cinq ans on aurait envie de calme et de sécurité…comme ça…un instant…un jour de stress…ouf! nous voilà vaccinés!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

80 + = 90