Passeur de poème …


Poème à vous  offrir, poème à fredonner,

poésie de Norge toute de simplicité,

l’évidence élégante des poèmes qui accompagnent les chemins ordinaires de nos vies.

 

  route

Le mordeur (publié dans « Remuer ciel et terre » aux défuntes éditions Labor)

 

Longue bougie, éclairez son visage.

Naquit mordeur, enfant de terre;

Mordit fort au lait de sa mère.

Longue bougie, éclairez son visage.

 

Mordit à la pomme d’enfance

Lisse de jus et de croyances,

Mordit au chiffre, à la grammaire.

Longue bougie, éclairez son ardoise.

 

Mordit au sein de ses chéries,

Lavande, oeillet, chardon, framboise.

Mordit le doux, mordit l’amer.

Longue bougie, éclairez ses prairies.

 

Limailles, clous, feux et labeurs,

Mordit au bois, mordit au fer;

Pour manger, peines qu’il faut faire.

Longue bougie, éclairez sa sueur.

 

Mordit au sel, mordit au gel,

Mordit au gel et à la guerre.

Homme de troupe, homme ordinaire.

Longue bougie, éclairez sa gamelle.

 

Mordit aux draps de maladie.

Dieu, qu’il est tôt, ma fleur de vie;

Lavande, oeillet, chardon, fougère !

A peine mordue et finie.

 

Jeanne Moreau a chanté magnifiquement les poésies de Norge.


A propos de Kathie Durand

Venue au monde en été dans un pays d'ange, après quelques errances, j'ai découvert avec ravissement la vie bouillonnante - et cachée- des bibliothèques. Deux jours de bonheur dans la semaine à Villetaneuse puis Massy, avec des bibliothécaires qui portaient avec enthousiasme la Lecture Publique. Entrée sans plus attendre dans ma vie professionnelle, Aubervilliers, le 93, à la faveur de multiples remplacements de congés maternité qui se sont succédés aux petits oignons, trois petites filles vers lesquelles vont toute ma reconnaissance ! Merci à Evelyne Pieiller qui m'a fait confiance, "vous commencez mardi prochain", à Sylvie Solana qui m'a "mise sur le coup", et Frédérique Pinzan qui en plus de faire un bébé m'a obtenu une place au foyer de jeunes travailleurs - j'avais passé l'âge-. A l'époque j'ai rencontré Henri Michaux par la bibliothèque de la Maladrerie, laquelle porte son nom et le propage amoureusement en estampillant les livres à son nom à l'encre verte. Première rencontre. Quelques décennies plus tard retour dans le Cher c'est dans l'ordre des choses une fille s'installe près de chez ses parents répétait mon père depuis toujours ! Avec un petit, et oui, qu'il grandisse avec un grenier et des framboises à grignoter. Maman, et à la BDP, Bibliothèque Départementale de Prêt. Tout ce vert dans les yeux au cours des premières tournées bibliobus. Allouis, Sancergues, Crézancy-en-Sancerre, Pigny, Farges-en-Septaine et Savigny-en -Septaine, Lunery-Rozières, Méreau, c'est Aragon qui a fait swinger les noms des communes de France. Des centaines de documents déposés au fil des kilomètres, parfois choisis avec avidité par vous les "dépositaires", chargés de faire vivre le livre dans les bibliothèques municipales. Aujourd'hui s'ajoute, cette nouvelle aventure à partager et à écrire avec vous. Demain, le numérique changera peut-être notre vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

63 − = 61