Passeurs de poèmes : un choix de Christine


Avec le printemps, revient le printemps des poètes et le temps des passeurs de poème… A vous de jouer !!! Et de partager vos découvertes avec nous !!!

levrette

La Levrette en paletot

Y’a-t-y rien qui vous agace
Comme un’ levrette en pal’tot,
Quand y’a tant d’gens su la place
Qui n’ont rien à s’mett’ su l’dos

J’ai l’horreur de ces p’tit’s bêtes,
J’aim’ pas leux museaux pointus.
J’aim’ pas ceux qui font leux têtes
Pass’ qu’iz ont des pardessus.

Ça vous prend un p’tit air rogue !
Ça vous r’garde avec mépris !
Parlez-moi d’un bon boul’dogue,
En v’la-z-un qui vaut son prix.

Pas lui qu’on encapitonne !
Il a comm’ moi froid partout ;
Il combat quand on l’ardonne ;
Et l’aut’ prop’ à rien a tout !

Ça m’fait suer quand j’ai l’onglée,
D’voir des chiens qu’ont un habit
Quand, par les temps de gelée,
Moi j’ai rien, pas même un lit.

J’en voudrais bien crever une !
Ça m’f’rait plaisir, mais j’os’pas.
Leux maît’s ayant d’la fortune,
Y m’ mettraient dans l’embarras.

Ça doit s’manger, la levrette.
Si j’en pince une à huit clos,
J’la f’rai cuire à ma guinguette.
J’t’en fich’rai, moi, des pal’tots!

Auguste de Chatillon
Texte tiré de l’anthologie « L’humour 1900 »
J’ai lu, éditions Ditis, Flammarion, 1963


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 29 = 32