Passeurs de poèmes : un choix d’Elisabeth 3


Un poème

Bien placés bien choisis
quelques mots font une poésie
les mots il suffit qu’on les aime
pour écrire un poème
on ne sait pas toujours ce qu’on dit
lorsque naît la poésie
faut ensuite rechercher le thème
pour intituler le poème
mais d’autres fois on pleure on rit
en écrivant la poésie
ça a toujours kékchose d’extrême
un poème

SignatureQueneau

Et maintenant, toujours de Raymond Queneau, la recette pour écrire un poème :

Pour un art poétique

Prenez un mot prenez en deux
faites les cuir’ comme des oeufs
prenez un petit bout de sens
puis un grand morceau d’innocence
faites chauffer à petit feu
au petit feu de la technique
versez la sauce énigmatique
saupoudrez de quelques étoiles
poivrez et mettez les voiles
Où voulez vous donc en venir ?
A écrire
Vraiment ? A écrire ?

Pour cela, il faut de bons outils :

Mes outils d’artisan
Sont vieux comme le monde
Vous les connaissez
Je les prends devant vous :
Verbes adverbes participes
Pronoms substantifs adjectifs.
Je les pose sur la table
Ils parlent tout seuls je m’en vais.

 Jean Tardieu

Simple comme bonjour, non ? Il ne nous reste plus qu’à essayer s’il nous reste encore un peu de temps après avoir envoyé tous nos poèmes !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1

3 commentaires sur “Passeurs de poèmes : un choix d’Elisabeth