Passion pour J.S. Bach (et selon Saint-Matthieu), à l’occasion de la « Folle journée de Nantes » 2009 6


Coup de coeur immense pour le grand compositeur baroque Johann Sebastian Bach (prononcez à l’allemande « Yohann Zebastianne Barrrrrr » !!!) et sa divine musique du début du XVIIIè siècle.

(Portrait de Bach par Haussmann en 1748, www.wikipedia.fr)

(Portrait de Bach par Haussmann en 1748, www.wikipedia.fr)

Gros regret aussi de ne pouvoir profiter de la programmation 2009 du festival (populaire) de musique baroque et classique de René Martin à Nantes (44) et sa région : « La Folle Journée », dont l’édition 2009 s’intitule « De Schütz à Bach ».

 Parmi les interprètes les plus prestigieux invités : la soprano Barbara Hendricks, la chef d’orchestre Laurence Equilbey ou encore le Trio Chausson

 Le festival musical nantais se consacre donc cette année aux précurseurs du baroque allemand du XVIIè siècle, tels que Heinrich Schütz, mais aussi par exemple l’organiste Dietrich Buxtehude ou encore le compositeur méconnu du célèbre « Canon » (à écouter d’un clic sur Youtube), sublime morceau baroque par excellence : Johann Pachelbel (sans oublier d’autres musiciens moins connus tels que Samuel Scheidt).
(Portrait de H. Schütz vers 1635 par Rembrandt, www.wikipedia.fr)

(Portrait de H. Schütz vers 1635 par Rembrandt, www.wikipedia.fr)

   
Cette année 2009 voit (après la reprise du concept dans les villes de Tokyo et Rio de Janeiro par René Martin) s’établir une édition décentralisée dans toute la région Pays de la Loire (St-Nazaire, la Roche-sur-Yon, la Flèche, l’Ile d’Yeu… mais aussi plus proches du Centre et de la Touraine, l’abbaye royale de Fontevraud et Saumur dans le Maine-et-Loire, où de nombreux concerts auront lieu pendant le week-end prochain des 23, 24 et 25 janvier : avis aux amateurs auxquels les kilomètres et le froid ne font pas peur).

Coup de coeur musical en particulier pour l’immense oratorio (?) « Matthäuspassion » de Bach, inspirée de l’Evangile et de la fin tragique du Christ (puis sa résurrection ???), commémorée chaque année à Pâques (la « Passion selon Saint-Matthieu »).

 
Un extrait magnifique – le choeur de clôture de la Passion selon St-Matthieu (au bout de preque 3h00 de concert) – fut utilisée par le cinéaste Martin Scorsese pour le générique d’ouverture de son chef-d’oeuvre « Casino » en 1996, et c’est entre autres grâce à ce film que je me suis plongé dans la musique de Jean-Sébastien Bach…

Autre coup de coeur pour ses « Concertos brandebourgeois » (à écouter ici gratuitement sur musicme.com) à la riche instrumentation (trompette, cordes, clavecin…) ou encore ses fameuses « Suites pour violoncelle » (dont un extrait servit de support musical à une publicité-TV pour une célèbre marque automobile allemande voici quelques années).

On dit souvent que Bach (1685-1750), né à Eisenach (Land de Thuringe) en ex-Allemagne de l’Est, pourrait donner la foi tellement sa musique est splendide et mathématiquement parfaite : il est vrai que personne ne peut rester indifférent à une telle beauté pleine de grâce

(Eisenach en 1740)

(Eisenach en 1740)

Pour écouter quelques extraits de ses Passions (selon St-Matthieu mais aussi selon St-Jean) et surtout le morceau Matthäuspassion BWV 244-68 « Wir setzen uns mit Tränen wieder » (Wiener Philarmoniker, dir. d’orch. Wilhelm Furtwängler), repris par Scorsese pour illustrer la chute de Ace Rothstein (Robert De Niro) dans son film-culte « Casino » (1996), un simple clic : Passions de Bach (Radio de l’escalier).

Festival musical « la Folle Journée de Nantes » (en région), vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 janvier 2009, lien internet : http://www.follejournee.fr

En Auvergne, dans le département assez proche du Puy-de-Dôme, se déroule aussi chaque été en août un festival musical consacré exclusivement au compositeur allemand : « Bach en Combrailles » (pour les mélomanes itinérants du Cher et des environs)…

Pour terminer en « badinant » un peu sur le compositeur : qui a dit que le maître du baroque n’était plus d’actualité ? Ce génie n’a cessé d’inspirer nos musiciens modernes (ici avec la « Bourée » de Bach à la sauce rock façon Jethro Tull) encore et toujours (le guitariste anglais Mike Oldfield inclut un extrait de la « Badinerie » de Bach sur son morceau « Conflict » en 1980 avec « QE2 »): la preuve aussi en images et en « zikmu » avec ce jeune « métalleux » d’aujourd’hui qui se risque à l’adapter sur sa guitare électrique (ici sur Youtube) !!!


A propos de stef18

Adjoint du patrimoine à la médiathèque de St-Florent-sur-Cher depuis 10 ans bientôt, je suis actuellement affecté à la section adultes (commandes de livres documentaires et BD ado-adultes, CD audio et DVD)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

53 − = 45

6 commentaires sur “Passion pour J.S. Bach (et selon Saint-Matthieu), à l’occasion de la « Folle journée de Nantes » 2009