Pax et le petit soldat de Sara Pennypacker


Peter, petit garçon de 12 ans vivant seul avec son père, a recueilli Pax, un petit renardeau, et l’élève depuis maintenant 5 ans. Seulement, la guerre approche et son père doit s’engager. Peter est alors envoyé chez son grand-père et doit abandonner Pax à la lisière d’une forêt. Peu après son arrivée chez son grand-père, Peter réalise qu’il n’aurait pas dû écouter son père et décide alors de s’enfuir pour retrouver son renard. De son côté, Pax attend, espère que « ses humains » reviennent le chercher. Ils vont alors, chacun de leur côté, vivre des aventures plutôt difficiles, faire des rencontres qui vont changer leur vie, et garder l’espoir de retrouvailles.

On trouve ici une très belle et émouvante histoire se déroulant durant une période de guerre. C’est un roman à deux voix, ou tout du moins une alternance de chapitres racontés à la troisième personnes concernant Pax puis Peter. Ce changement de point de vue à chaque chapitre est identifiable par une petite illustration représentant soit un renard, soit un petit garçon, à chaque début de chapitre. Les chapitres sont assez courts, ils donnent un bon rythme et une facilité de lecture à l’enfant. Plus on avance dans l’histoire, plus le suspens à chaque fin de chapitre est important.

Les illustrations sont belles, simples et douces. Elles sont parsemées dans le récit, soit au fil des pages, soit sur des pages entières. Les dessins, très jolis, correspondent bien à l’histoire et lui donne une véritable plus-value.

Concernant le récit en lui-même, si l’on a une quelconque empathie pour la cause animale, on est touché au cœur dès la première illustration, où l’on voit un renard attendant au bord d’une route, et dès le premier chapitre qui nous décrit l’abandon du point de vue de Pax. Les émotions sont bien présentes, elles nous touchent tout au long des aventures. Certaines scènes animalières sont assez difficiles (un renardeau se fait arracher une patte, un cerf se retrouve au milieu d’une explosion…), et me font dire que ce livre est destiné plutôt aux jeunes de 12 ans ou aux très bons lecteurs de 10 ans.

Pour conclure, c’est une lecture riche en émotions, une histoire d’amitié entre humains, animaux, une histoire d’attachement. C’est aussi une vision de la guerre par un enfant et un animal apprivoisé. En bref, une histoire très intéressante, que je vous conseille !

Vous pouvez l’emprunter à la Médiathèque Départementale et le réserver en cliquant ici !

 

Pax et le petit soldat de Sara de Sara Pennypacker et Jon Klassen pour les illustrations.

Roman jeunesse – Gallimard Jeunesse – Janvier 2017- 312p

Consacré Meilleur Roman Jeunesse 2016 par le Publisher Weekly

Article précédemment écrit pour le blog Carnet Lithé

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 5 = 3