Ponyo sur la Falaise


??????? ou plus simplement Ponyo sur la Falaise, le dernier long métrage d’animation du réalisateur japonais Hayo Miyazaki, sorti en juillet dernier au Japon, est sorti en France le mercredi 15 avril.

Ponyo est une petite fille-poisson rouge qui vit sous la mer avec sa multitude de soeurs. Son père Fujimoto est un grand sorcier qui fut autrefois humain.

Dans une maison sur la falaise qui surplombe la mer vit un petit garçon de 5 ans, Sôsuke, avec sa maman. Son père est marin et comme ce dernier passe beaucoup de temps en mer, il le voit très peu.

Un jour Ponyo échappe à la surveillance de son père et rencontre Sôsuke. Et parce que Ponyo aime Sôsuke et  que Sôsuke aime Ponyo, ils vont tout faire pour que Ponyo devienne humaine et pour qu’ils puissent toujours rester ensemble.

A travers cette transposition avouée de La Petite Sirène d’Andersen, Miyazaki nous livre une fois de plus un petit bijou d’animation réalisé à l’aquarelle, technique plutôt rare à l’heure du tout numérique. Comme dans la plupart de ses oeuvres, on retrouve l’un des thèmes fétiches du réalisateur : l’écologie. Mais une fois n’est pas coutume, cette dernière production est avant-tout destiné aux enfants les plus jeunes, même s’il comblera également les moins jeunes d’entre-nous.

D’une façon un peu moins académique, je dirais que ce film est absolument merveilleux, fantastique, génial et sublime. Après l’avoir vu, parce qu’il faut aller le voir, vous ne pourrez jamais oublier la scène magistrale où Ponyo, debout sur des vagues que l’on jurerait vivantes, court pour rejoindre Sôsuke et sa mère qui roulent à toute allure vers leur maison sur la falaise. Le tout sous des éléments déchaînés ! C’est une scène vivifiante à vous couper le souffle dans laquelle le personnage de Ponyo, devenue humaine, apparait comme une tornade de vie par laquelle on se laisserait bien emporter.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 − 21 =

0 commentaires sur “Ponyo sur la Falaise

  • stef18

    Miyazaki Hayao est un génie, la preuve aussi avec « Kiki la petite sorcière » (vu sur grand écran) et « Le Voyage de Chihiro », la relève est aussi assurée avec le fiston Goro qui m’a enchanté aussi voici 2 ans avec « les Contes de Terremer » (toujours de l’artisanal, poétique et magique, aussi bien pour adultes que pour enfants tellement les interprétations diverses sont possibles… loin de la 3D de Dreamworks). Bravo pour cet article, j’ai hâte de voir « Ponyo » également !

  • stef18

    Les Nippons sont décidément très forts pour adapter les grands romans classiques occidentaux en animation enfantine(« D’artagnan et les 3 mousquetaires », « Tom Sawyer », « Rémi sans famille » etc etc) : ici un hommage à la romancière suédoise Selma Lagerlöf qui il y a tout juste 100 ans, était la 1ère femme à recevoir le Prix Nobel de littérature… avec entre autres sa saga « Nils Holgersson » .