Pourquoi pas une pause avec #twitter 4


image empruntée sur http://durdelafeuille.tumblr.com/post/5794134402/reflexe-de-geek

image empruntée à l'article "réflexe de geek"

Je ne résiste plus à l’envie de venir partager avec vous mon enthousiasme pour Twitter !

Pour (-:peut-être:-) vous allècher, voici quelques captures d’écrans . Où il sera question

? de débat en live : lors de lajournée ABF qui se tenait lundi à la Médiathèque José Cabanis à Toulouse   Savoirs partagés et accès à la connaissance en bibliothèque , des bibliothécaires présents dans la salle se sont fait le relais en direct des échanges qui se déroulaient dans la salle (il était question de Wikipedia), et c’était passionnant à suivre ! Y compris dans l’expression des réactions des collègues qui étaient à Toulouse, et là Twitter a un côté « discussion avec son voisin » qui met pas mal de convivialité et pousse aussi à réagir en direct, c’est assez unique comme expérience,

les vraies questionsphoto

? d’ informations sur les expériences menées dans d’autres bibliothèques, en France et dans le monde, ici précisemment Montréal avec Marie D. Martel alias bibliomancienne,

 

quimperléjeux vidéoexpéenbon

Sur les photos ci-dessus les suites incompréhensibles de lettres après les http:// sont en fait des adresses compressées d’articles publiés sur le web, pour vous faciliter le clic je vous les remets ici:

GallicaBnF : http://bit.ly/jvx9la

bibliomancienne : http://bit.ly/kIl4AZ

efootnotes : http://dlvr.it/Sn0sr

? d’humour – de geek, mais drôle même si on ne l’est pas, geek – (merci @yanngrizet et  dur de la feuille )

ctrl z

(CTRL+Z est le raccourci windows pour revenir en arrière …)

? et puis encore d’humour (genre décalé, personnellement j’adore !), avec détournement par @dbourrion d’un tweet très sérieux au sujet des catalogues web des bibliothèques (un sujet qui pourrait pourtant nous faire pleurer parfois!):

opac initial opac détournement

? de veille professionnelle, du sérieux, du lourd, avec l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’information, avec les veilleurs du bouillon, avec Silvae dont vous connaissez peut-être le blog Bibliobsession (si non, à découvrir d’urgence), et Lionel Maurel spécialiste de toutes les questions juridiques qui intéressent les bibliothèques,

veille enssibveille réseauxveille amazonsilex

enssib : http://bit.ly/kziIIR

Le Bouillon : http://ff.im/DZTZ2

Silvae : http://goo.gl/rsfpP

Calimaq : http://bit.ly/Iw2EAL

Tout cela intercalé dans une journée de travail ordinaire (si si je vous assure), de temps en temps un oeil sur twitter, ouverture vraiment stimulante qui m’est devenue peu à peu indispensable pour être en lien avec les évolutions du métier.

Voyez plutot, je suis loin d’être la seule bibliothécaire sur et fan de twitter, il y a aussi @lioneldujol, @silvae, @mediamus, @biblioroots, @lully1804, @figoblog, @lebartok, @discolab, @bibliolamuntala, @yanngriset, @livrearbitre, @efootnotes, @amyviolet, @pintini, @mercurekotkot, @dbourrion, @liminaire, @bibmini, @repeatagain, @liberlibri, @msieuryan, @livreaucentre, @christinerobert, @nblondeau, @discothecaires, @valbertrand, @CyrZbib, @bibliojeunes, @bibliolab, @aehlm, @pakeret, @Bagolina, @chuchotements, @bibliomancienne, @lucief, @RaymondeWicky, @27point27, @alkaselzer, @CaroleParisot, @sophiedagnee, @FaBmNrD, @Sophiebib, @doume93, @xgalaup, @MemoireSilence, @twittothecaire, @enssib, @GallicaBnF, @LeBouillon, pour les quelques uns que j’ai pu identifier (liens actifs sur les comptes qui discutaient au moment ou j’ai rédigé cet article, et excuses aux tweetos oubliés, tant la liste est longue!).

© photo de l’oisillon bleu : dur de la feuille


A propos de Kathie Durand

Venue au monde en été dans un pays d'ange, après quelques errances, j'ai découvert avec ravissement la vie bouillonnante - et cachée- des bibliothèques. Deux jours de bonheur dans la semaine à Villetaneuse puis Massy, avec des bibliothécaires qui portaient avec enthousiasme la Lecture Publique. Entrée sans plus attendre dans ma vie professionnelle, Aubervilliers, le 93, à la faveur de multiples remplacements de congés maternité qui se sont succédés aux petits oignons, trois petites filles vers lesquelles vont toute ma reconnaissance ! Merci à Evelyne Pieiller qui m'a fait confiance, "vous commencez mardi prochain", à Sylvie Solana qui m'a "mise sur le coup", et Frédérique Pinzan qui en plus de faire un bébé m'a obtenu une place au foyer de jeunes travailleurs - j'avais passé l'âge-. A l'époque j'ai rencontré Henri Michaux par la bibliothèque de la Maladrerie, laquelle porte son nom et le propage amoureusement en estampillant les livres à son nom à l'encre verte. Première rencontre. Quelques décennies plus tard retour dans le Cher c'est dans l'ordre des choses une fille s'installe près de chez ses parents répétait mon père depuis toujours ! Avec un petit, et oui, qu'il grandisse avec un grenier et des framboises à grignoter. Maman, et à la BDP, Bibliothèque Départementale de Prêt. Tout ce vert dans les yeux au cours des premières tournées bibliobus. Allouis, Sancergues, Crézancy-en-Sancerre, Pigny, Farges-en-Septaine et Savigny-en -Septaine, Lunery-Rozières, Méreau, c'est Aragon qui a fait swinger les noms des communes de France. Des centaines de documents déposés au fil des kilomètres, parfois choisis avec avidité par vous les "dépositaires", chargés de faire vivre le livre dans les bibliothèques municipales. Aujourd'hui s'ajoute, cette nouvelle aventure à partager et à écrire avec vous. Demain, le numérique changera peut-être notre vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 3 =

4 commentaires sur “Pourquoi pas une pause avec #twitter