Poussière sur la prairie 1


Deux marmottes vivent côte à côte dans la prairie. Maladroitement, l’une s’immisce dans le quotidien de l’autre. Et d’un œil pour un œil ou d’un rendu pour un rendu, la situation dégénère et pourrait se transformer en véritable guérilla si… entre temps une motte de terre ne passait pas par là…

marmotte

De l’humour, de la provocation et le tour est joué, à  chacun, à partir de cette situation, de prendre le temps de réfléchir à la notion de conflit dans la vie quotidienne.

Le message est universel car si les paroles sont absentes (quelques passages musicaux ponctuent le film ainsi que des onomatopées émises par les marmottes),  l’expressivité et les mimiques des héroïnes suffisent à la compréhension de l’intrigue.

Pas de couleurs vives, mais des couleurs opacifiées qui rappellent le monde souterrain et qui permettent surtout de se concentrer sur le scénario.

marmotte2Un bel appel à la bonne entente !

Ce court-métrage d’animation est proposé par lONFB en partenariat avec l’Unicef dans le cadre de la collection Anima Paix dont le sujet central est les conflits et leurs résolutions.

Et la poussière retombe / réal. Louise Johnson, réal., scénario ; Judith Gruber-Stitzer, comp.- Office National du film du Canada, 1997 [prod.].- 1 DVD (7 min 11 s) : coul.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

38 − 35 =

Commentaire sur “Poussière sur la prairie

  • Christine Loubeyre

    Découvert lors de la présentation d’un choix de documents pour la jeunesse en juin, ce court m’a conquis par son côté minimaliste mais d’une efficacité totale. Un vrai régal pour aborder un sujet omniprésent dans notre monde, le conflit, en utilisant l’humour.