Printemps musical pour les bibliothécaires du Cher 4


pdb1

Six ans maintenant que nous nous retrouvons pour arpenter les allées du Printemps en quête de rencontres et de découvertes en tous genres. Si c’est une journée de formation à part entière, cela n’exclut pas les surprises de dernière minute.

Dès le matin, nous nous mettons au travail dans les locaux de la DLP : visionnage de la bande annonce 2014 suivi d’un échange sur les envies des uns et des autres, un petit crochet du côté de la web Tv du Printemps qui permet d’écouter des ITW et de découvrir quelques images quasi en temps réel et présentation de CultureBox , avec des reportages exclusifs ( dont un consacré au festival à regarder le 5 mai à 20h45 sur France 4). Comme à l’accoutumée, des rencontres sont prévues. Il faut donc préparer nos questions car bien souvent le temps imparti passe trop vite et nous restons sur notre faim.

11h30 : direction le Printemps ! Avant de prendre des forces pour la suite des festivités, nous prenons de temps de visiter l’exposition réalisée par Radio France, à partir de leurs archives, consacrée à Miossec.

Miossecmiossec1

12h30 : il est temps de rentrer au 22 pour écouter les Inouïs rock / pop/ fusion. Les groupes qui vont se produire ont été sélectionnés dans leur région, accompagné pour la préparation de leur passage à Bourges et dispose de 30 minutes pour faire leur preuve. Dans la salle, le jury des prix des Inouïs est présent, présidé cette année par Albin de la Simone.

inoui

Premier groupe Baptizein & the secret yolk, qui représente la région Champagne-Ardenne, un trio au jeu puissant qui fait une belle entrée en matière.

Groupe suivant, Fragments, un trio breton, qui joue une musique instrumentale comme une invitation au voyage…

Fragments2

Vient ensuite,  Casablanca drivers, 5 trublions corses , du rock énergique qui décoiffe

Ala suite, My Ant, représentant la région Aquitaine, 5 musiciens qui revisitent la pop

We are match, venus d’Ile de France, 5 musiciens cette fois encore, des influences pop teintées d’électro

Jusqu’à présent, les groupes que nous avons entendu étaient constitués exclusivement de garçons. Donc surprise quand enfin des représentantes de la gent féminine font leur apparition.

The buns, sélectionné en Picardie, duo féminin, guitare , batterie et voix.

The buns

Mais le temps presse, nous n’irons pas jusqu’au bout car Pauline nous attend pour la rencontre prévue.

Direction le village presse, où un box nous a été réservé afin que l’interview se passe dans des conditions idéales.

itw

C’est le groupe Fragments qui a accepté de nous rencontrer. Derrière une porte, il nous semble apercevoir des têtes connues, nous croisons Cheveu que nous avions interviewé et qui , ô surprise, nous reconnaissent aussitôt, l’occasion pour les uns et les autres de prendre des nouvelles (pour eux, tout va bien, leur carrière a décollé et à présent ils sont sur le devant de la scène).

La rencontre avec Fragments nous donne un autre éclairage sur leurs compositions que nous eu l’occasion d’entendre au 22 juste avant.

Fragments

Tina, chargée de communication pour le Printemps, nous consacre un peu de temps. Après nous avoir expliqué cette grosse machine qu’est le Printemps de Bourges , elle nous donne quelques précisions sur l’avenir du festival.

Fredo, qui nous avait accompagné en 2011, prend le relais pour une visite des coulisses, catering, studios d’interview, traversée des salles où des balances sont en cours (Metronomy, Lisa Leblanc), visite d’autant plus amusante que notre accompagnateur n’est pas avare d’anecdotes.

Belle journée n’est-ce-pas ? Alors rendez-vous l’année prochaine 🙂

Et pour les stagiaires à vos claviers !

Merci à Tina, Pauline et Frédéric pour leur accueil.Merci à Marie-Jeanne et Frédéric pour les photos.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

44 + = 50

4 commentaires sur “Printemps musical pour les bibliothécaires du Cher

  • marie-jeanne chambrion

    Cette journée a été très riche en découvertes musicales, en échanges, j’en ai les oreilles encore toutes ébouriffées !
    mes préférences parmi les Inouïs sont Fragments (et ce n’est pas parce qu’on les a interviewés) chez qui j’ai aimé la technique, les effets, les mélanges de style… ; j’ai apprécié aussi We are Match pour la diversité des morceaux; j’ai été moins convaincue par Baptizein… et par Casablanca drivers (mais ça bougeait bien quand même) et on n’a pas eu le temps d’être conquis par les Buns, dommage (mais on avait notre boulot de journaliste à accomplir…)

  • danielleallouis

    Le trio instrumental rennais « Fragments » a également ma préférence. Leur musique poétique, mélodieuse, épurée, aux accents cristallins nous entraîne dans une atmosphère magique, éphémère. Leurs compositions sont influencées par les musiques nordiques. Leur EP « LANSCAPES » enregistré au studio « Microbe  » à Villetaneuse est sorti.
    Le groupe corse « casablanca drivers » se distingue par une musique énergisante et décapante.
    Bien sûr, les deux jolies jeunes filles de « BUNS » venues de Picardie, créent la surprise, leur musique et les textes sont captivants.
    Pour fêter les vingt ans de carrière de Christophe Miossec, le Printemps de Bourges lui consacrait une exposition. Son premier CD « boire » est sorti en 1995. Aujourd’hui, il retrouve l’inspiration et le succès avec l’album « Ici bas, Ici même ». Il abandonne le rock pour renouer avec les chansons à texte. Cet album a été enregistré chez lui à Brest, avec la collaboration d’Albin de la Simone et d’un ingénieur du son. Il est également le parolier attitré de Jonnhy Halliday.
    Un grand merci à Marie-Jeanne et Véronique, organisatrices de cette visite, de ces rencontres et pour la visite commentée des coulisses du Printemps, envers du décor, machinerie bien rodée…
    Pour ceux qui le désireraient, vous pouvez consulter également le site facebook de la bibliothèque Jeanne Roche-Mazon, pour le Printemps de Bourges.

  • Anne Trosseler

    Excellente journée, avec des découvertes à foison dans tous les domaines (découvertes musicales, découverte de l’organisation administrative, découverte des lieux secrets…).
    Concernant les Inouïs ma préférence ira également aux Fragments, pour leur musique instrumentale minimaliste et leur savante harmonie entre instruments et dispositif électronique. Le groupe My ant, dans un esprit aérien relativement proche mais avec une partie vocale et des sonorités rock plus marquées m’aura également charmée. L’entrée en matière de Baptizein & the secret yolk extrêmement puissante et engagée dans un style complètement opposé (garage-punk)m’a également séduite. Quant à Casablanca Drivers, si leur énorme énergie et leurs mélodies facilement identifiables ont été les bienvenues, ils manquaient à mon sens d’une identité musicale plus marquée, de maturité peut-être. Je reste sur ma faim pour The Buns, au vu du peu de temps que nous avons pu consacrer à leur écoute (mais c’était pour la bonne cause !) ; avec un léger bémol cependant pour les voix, en manque de puissance à mon goût.

    Bref, une très bonne journée qui permet de découvrir et redécouvrir le Printemps de Bourges autrement.

    Merci à nos guides, pour leurs efforts avant et pendant la journée pour nous faire profiter au maximum de toutes les occasions offertes aux différents moments de la journée.

  • Frédéric Devallières

    Même si le temps d’écoute était un peu court, j’ai été sous le charme de The BUNS,un duo rock au féminin, l’une à la batterie, l’autre à la guitare et les deux au micro.Un groupe explosif.