Profanes de Jeanne Benameur, Actes Sud 2013. 1


31ebZaNOILL._SL160_

Profanes. Jeanne Benameur. Edition Actes Sud 2013.

Il est  des chemins directs pour aller vers un livre.

Les  éditions Actes Sud ont toujours su  nous  happer avec leur couverture.

Celle du  livre de Jeanne Benameur est d’un  noir profond illustré de deux mains tenant un  coquelicot.

D’emblée  l’invitation à se laisser emporter.

Octave Lassalle, vieil  homme de 90 ans a réuni autour de lui une équipe soigneusement et longuemment choisie  de quatre personnes qui  chacune occupera un espace temps de sa journée.

Il  ne sert à  rien  d’en  dire plus, le livre de Jeanne Benameur est un  concentré de liens tissés.

D’une densité rare.

Benameur c’est une écriture,  mais surtout un  souffle,  une   respiration.

Tout est  concentré  autour d’une vieille maison qui  elle aussi  respire et  du vieil homme qui y vit intensément sa  grande vieillesse.

Octave Lassalle construit un  avenir, curieusement ouvre un  futur  pour ces quatres-là qu’il  a choisis.

Il ouvre une voie, un  passage, leur transmet la vie tout simplement.

Une  écriture  éblouissante,  un livre magnifique.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 7 = 1

Commentaire sur “Profanes de Jeanne Benameur, Actes Sud 2013.

  • Marie-Jeanne

    Je n’ai pas encore lu « Profanes » mais j’ai déjà été (et je devrais dire nous) conquise par la vitalité et l’émotion transmises dans les livres de Jeanne Benameur, que ce soient des romans ou de la poésie . Je me souviens particulièrement des « Insurrections singulières » (cf bibliographie des animations « résister »)