Rencontre avec François Rauline, créateur du Cirque Bidon 4


Ce qui frappe dès le début de la rencontre, c’est cette présence forte et simple qui émane de la personne de François Rauline.

François Rauline Bidon

Invité par Chermédia le 20 septembre, alors que se termine tout juste la tournée 2011 du Cirque Bidon, il vient accompagné de Bénédicte Melin, responsable administrative de la structure.

François Bidon et Bénédicte Melin à Chermédia De suite il nous captive en retraçant le récit de sa vie itinérante et aventureuse, à laquelle ses origines ouvrières ne le destinaient pas à priori.

Il a une vingtaine d’années en 68. Vit alors plutôt bien, à Paris, de son métier de ciseleur sur bronze. Cependant, animé par un formidable esprit de liberté, conduit par ses idéaux et sa « peur épouvantable d’une vie toute tracée », il prend la route et part à l’aventure. S’enchaînent une série de belles rencontres et d’amitiés, avec une trapéziste, des manouches, et son rêve peu à peu se précise : il veut monter un cirque à ciel ouvert (un palc), parcourir les routes au pas des chevaux, vivre en roulotte.

Autodidacte, il va jusqu’à fabriquer sa première roulotte. Il crée L’anar Circus avec des copains musiciens et sillonne la France. Les spectacles qu’ils montent en plein air, sans chapiteau, avec peu de moyens, détonnent par rapport à ceux que proposent les cirques classiques. Ce sont le rire, la poésie, la mise en scène des numéros, qui priment sur les paillettes et les prouesses physiques. Aussi avec humour et dérision, il renomme son cirque Le Cirque Bidon.

chariot gros plan

Les hivers sont rudes sur la route ; François Bidon, sa compagne et leur fils, gagnent le sud de la France, mais là les recettes leurs permettent à peine de survivre. Ils décident alors d’aller en Italie où ils ont la surprise d’être accueillis avec une chaleur et une générosité formidables. Pratiquant avec succès la recette au chapeau lors des entractes, plébiscité et choyé par les italiens, remarqué par Fellini, Il Circo Bidone sillonnera pendant vingt ans le centre et le nord de l’Italie, puis la Sardaigne. La troupe se scinde, se recompose, s’agrandit au hasard des rencontres. Le Cirque Bidon devient le modèle et l’inspirateur de ce qui sera le nouveau cirque (Archaos, Le Cirque Pacotille …).

Avec le succès, François Bidon (Rauline) se sent aussi rattrapé par la facilité et la routine : l’envie de s’attaquer à de nouveaux défis ramène Le Cirque Bidon en France en 2003, à la conquête de  publics parfois non familiers des lieux culturels traditionnels. Il choisit de s’installer dans le Berry pour ses quartiers d’hiver, près de Sainte-Sévère-sur-Indre.

Au fil du temps, les spectacles se sont perfectionnés tout en gardant leur apparente simplicité, leur modestie de moyens – pas de tigres au Cirque Bidon mais des poules et des chevaux, aucun costume doré et parfois même juste des sacs poubelle de couleurs différentes -.

Bruna  artistes  jongleur  musiciens 

François Bidon travaille à présent chaque saison avec des artistes qui le rejoignent pour les 7 mois que dure une tournée. Il construit ses spectacles autour d’un thème, avec une succession de séquences pour lesquelles il sollicite des artistes qui ont alors l’opportunité de déployer leur personnage. Chemin faisant, il a forgé un savoir faire précieux de mise en scène et avoue y trouver beaucoup de plaisir ; il sent immédiatement si un numéro saura accrocher le public, comment déclencher les rires. Et force est de constater qu’immanquablement la magie opère : installé en plein air sur des gradins, le public vibre au rythme d’un spectacle de cirque théâtralisé à la frontière des arts de la rue et de la Comédia dell’arte. On rit beaucoup, on est ému, surpris. Les spectacles, en prise avec le quotidien d’une famille de saltimbanques, portent la trace tenace de l’engagement de François Rauline, interrogant le vivre ensemble, la différence. La tournée 2011, « Attention rire fragile », pointait la menace toujours présente d’un possible retour des fascismes.

roulotteLorsque les roulottes du Cirque Bidon font halte dans une ville ou un village, « on habite le village », nous dit François Rauline. Il apprécie particulièrement tous les projets qui permettent une authentique interaction entre le cirque et les habitants, et plutôt que les festivals prestigieux, il tire immense fierté du succès par bouche à oreille qui rassemble chaque soir (où il ne pleut pas!) 300 à 600 spectateurs.

Les livres, il dit avoir été obligé de tenir tête pour y accéder. Ses parents, comme beaucoup, trouvaient que lire c’était perdre son temps. Aujourd’hui, souvent, ce sont les bibliothécaires qui soutiennent auprès des municipalités l’accueil pour quelques représentations du Cirque Bidon.

            diabolo 2   piste   public

Alors dès le mois d’avril prochain, guettez sur leur site et sur les routes la tournée du Cirque Bidon dans les villes et villages des provinces de France, pour « Rire et rêver, mais garder les yeux ouverts » selon le conseil lucide de François Bidon (Rauline). présentation du Cirque Bidon

affiche 2011

Danièle Rio, Dominique Laganne, Isabelle Rondeaux, Kathie Durand, Monique Bénicourt, Nino Masia, les 4 très belles photos des artistes sont empruntées (et nous l’en remercions) au blog de Pascal Petoin


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 3

4 commentaires sur “Rencontre avec François Rauline, créateur du Cirque Bidon

  • monique

    Comme d’habitude, que du bonheur dans cette journée passée à la DLP en compagnie du cirque Bidon ; personnage captivant, m’a beaucoup émerveillé ; encore merci à vous tous et à très bientôt

  • Fayard

    Bonjour, je vous ai entendu aujourd’hui dans les Carnets de campagne. Meme pas eu besoin de voir pour rever …..C’est un immense bonheur que d’imaginer votre vie au pas des chevaux. On se prend à vous envier et pourtant la vie doit etre rude parfois mais c’est surement la notre, conditionnée, « emballée » qui est la plus ingrate. J’espère que nous croiserons un jour votre caravane. …. Belle et longue route pour votre cirque.