Formation de base : enfin la vérité …


Je viens compléter les articles de mes collègues (ou plutot comparses), Jacqueline et Michèle concernant la formation de base de 10 jours. Car, en effet, ces articles tentent de prouver que nous avons beaucoup travaillé,… que nous avons beaucoup appris sur ce qu’était une bibliothèque, quelles devaient etre ses missions, comment s’organiser, quel est le circuit des documents, quelles relations avoir avec les élus, la DLP, l’équipe bénévoles ou salariés, etc … Bref plein de choses louables . Mais, en réalité,  je vais vous montrer la face cachée du stage :

Pendant que Marie Jeanne, Christine et Dominique bossent dur, pour satisfaire les besoins de nos bibliothèques, …———>

 

 

 

les stagiaires, elles (Brigitte, leur formatrice, en tête) ne pensent qu’à boire, manger des gâteaux (et en échanger des recettes, …). Elles ont même réussi à pervertir l’équipe de rédaction de Chermédia certains midis (ou est-ce l’inverse??) …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais quand même, nous avons eu une demi journée de sérieux, pendant laquelle la DLP nous a permis de rencontrer un auteur, un éditeur et un libraire le temps d’une après midi.

De droite à gauche sur la photo, Brigitte Peskine, Stéphane de « l’atelier du poisson soluble » et Frédéric de la librairie « l’herbe des talus »à Dijon.

 

Cette rencontre a été très enrichissante sur le travail de chacun, le lien entre ces différents acteurs et leur rôle dans la création d’un livre puis sa diffusion. 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

23 + = 33

0 commentaires sur “Formation de base : enfin la vérité …

  • Michèle

    Ah la la …quelle « trahison »!!!!
    Que de photos compromettantes…n’est-ce pas Joelle….
    Brigitte a de la chance , on n’a pas pris de photo à St Eloy… ^^
    Que nous sommes vilaines…mais ces pauses étaient fort sympathiques!!!
    Mais je maintiens, on a bossé!

  • Marie-Jeanne

    Et dire que je n’avais rien vu, rien entendu et que je me « régalais » des bilans de stage ultra-sérieux !!
    Je découvre les coulisses des formations et… je me réjouis de vos appétits qui, je l’ai vérifié, ne sont pas que culinaires (même si c’est rès important ce partage de mets délicieux préparés avec soin);
    ne dit-on pas « qu’on a la tête mieux faite quand on a le ventre bien plein !
    Merci à l’impertinente reporter !

  • Brigitte

    Béatrice qui semblait si sérieuse cachait bien son jeu. elle a trahi tout le groupe, et maintenant comment vais-je défendre ma réputation de formatrice sérieuse qui accompagne les stagiaires ?

    Enfin, c’est pardonné, Marie-jeanne a bien compris et nous avons passé de bons moments ensemble grâce à tous ces échanges qu’ils aient été intellectuels ou conviviaux…
    Et le petit Mennetou de St Eloy n’était pas mal (n’est-ce pas Michèle)