Rentrée littéraire 2010 : Un regard 16 2


L'écrivain et l'autreCarlos Liscano/L’écrivain et l’autre.-Belfond

C’est par un heureux hasard que j’ai eu le livre de Carlos Liscano entre mes mains. Et c’est heureuse que j’ai refermé ses pages il y a quelques jours.

Plus qu’un roman mais moins qu’un essai, l’auteur, par petits chapitres successifs, raconte  son métier : il explique pourquoi il est devenu écrivain et pourquoi il ne pourrait pas faire un autre métier. Mais Carlos Liscano dévoile aussi ici son immense solitude, ses doutes incessants quant à son écriture.

Car l’écrivain est une invention.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 9

2 commentaires sur “Rentrée littéraire 2010 : Un regard 16

  • veronique daugy

    Cette phrase sibylline porte effectivement tout le roman. Liscano essaie de démontrer que l’écrivain n’est pas une personne physique mais l’invention de plusieurs démiurges : l’écivain lui même, le critique, le lecteur. Celui qui écrit est UN mais il se dédouble dans l’AUTRE lorsqu’il passe à l’écriture. Ceci dit, il est très difficile de résumer ce livre qui m’a profondément touché. Je n’ai qu’un conseil à donner : le lire et plonger dans l’univers de Liscano