Rentrée littéraire 2010 – Un regard 14 4


48197469_p

Le baby sitter de Jean-Philippe BLONDEL, Buchet-Chastel

 

 

 

 

 

 

 

Alex, 19 ans, étudiant, sans argent. Jusque là, le début est plutôt banal. Après quelques hésitations et par hasard, il devient le baby sitter de sa boulangère puis d’un petit quartier où le bouche à oreille mais aussi le hasard d’un incident fait que des liens se tissent entre les parents et cet adolescent à peine sorti de l’enfance. On ne parlera pas d’amitié, mais plutôt de personnes en mal de confidences qui se rendent comptent que les mots évitent bien des maux.
C’est un ouvrage que l’on résume rapidement et dont on fait le tour encore plus vite. Que se passe t-il entre le baby sitter et tout ce petit monde ? On se prendrait à espérer qu’il va se passer des évènements extraordinaires et qu’au retour des parents, à la faveur d’une conversation, on en apprendra beaucoup plus mais plus les pages se tournent et rien ne se passe. Rien que des vies qui se fissurent quelque peu mais qui ne se cassent pas, des rencontres communes avec des échanges identiques !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 9 = 16

4 commentaires sur “Rentrée littéraire 2010 – Un regard 14

  • stephanie devoize

    Je viens de terminer ce livre et je l’ai a-do-ré ! Comme son précédent livre publié chez Actes Sud junior (« au rebond »). On retrouve le style (phrases abruptes et courtes) et les thèmes de prédilections de l’auteur (famille monoparentale et amitiés étroites).
    Blondel accompagne ses lecteurs jusqu’à la fin ce qui donne lieu à une scène finale euphorisante et magnifique. Un livre sensible aux personnages attachants.

  • Christine Loubeyre

    J’ai beaucoup aimé ce livre également (peut-être moins enthousiaste que toi Stéphanie, mais tout de même !). Beaucoup de sensibilité. Des personnages très différents qui dévoilent tous à un moment donné des failles dans leur personnalité. Des rencontres improblables de tout ces individus. Ce qui m’a le plus touchée c’est le cheminement du héros, Alex, vers le monde des adultes, qui n’est peut-être pas celui qu’il s’imaginait.

  • Isabelle Rondeaux

    Je vous propose de prolonger les réjouissances en assistant au prochain club-lecture de la médiathèque de Bourges, le samedi 24 avril dès 10h.
    Nous y parlerons du beau roman de Jean-Philippe Blondel et de celui de Serigne M’Baye Gueye, Les derniers de la rue Ponty.
    Sans oublier le partage des coups de cœurs.
    Au plaisir de vous y retrouver !