Rentrée littéraire automne 2012 : La Petite Borde d’Emmanuelle Guattari 1


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

guattari1-188x300Cour-Cheverny, un village de Sologne à la fin des  années 1950… Ouverture par le docteur Jean Oury de la clinique psychiatrique de La Borde et son projet alternatif (à découvrir ou retrouver dans le très beau texte de Marie Depussé « Dieu gît dans les détails« )… Certes y séjournent les malades, les fous autrement dit les pensionnaires mais aussi les familles des soignants et donc leurs enfants : « Nous savions que les Pensionnaires étaient des Fous, évidemment ; mais La Borde, avant tout, c’était chez nous ». Et c’est cette enfance un peu hors normes que nous fait partager Emmanuelle Guattari, entre liberté, nature et fantaisie… Effectivement un rêve d’enfant : une forêt gigantesque, un château mystérieux et une bande de gamins délurés avides de découvertes…

C’est ma madeleine à moi… Pour avoir passé une partie de mon enfance dans ces châteaux de Sologne, propriété des villes de banlieue parisienne servant, l’été, de colonies de vacances et l’hiver, de lieux de rassemblement pour les militants de l’éducation nouvelle en pleine recherche pédagogique … Et où les adultes, confiants, avaient toujours mieux à faire que de s’occuper de nous, les gosses… En clin d’œil à mes parents !


A propos de Christine Perrichon

Les autres… Mes copains d’école… Eux, ils jouaient aux pompiers, à l’école, au docteur… Moi ? A la bibliothécaire : j’avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter…
Ajoutez à ça d’avoir été pendant longtemps l’une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d’O. Et, chaque mercredi :
 » Quel est ton numéro de carte ?
– 2552
– Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000) »
Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires… C’est comme ça que j’ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs… Au moins, ça me racontait la vie !
Et je me disais :  » Si j’étais bibliothécaire… je laisserais les enfants choisir ce qu’ils veulent lire… »
Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!!
Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact :
– Quand les cartons de livres commandés arrivent, c’est chaque fois un peu noël…
– Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c’est chaque fois un moment de bonheur…
– Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c’est la plongée excitante vers l’inconnu…
Une nouvelle aventure s’ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d’échanges et de partages


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Rentrée littéraire automne 2012 : La Petite Borde d’Emmanuelle Guattari