Rentrée littéraire automne 2013 : La Servante du seigneur de Jean-Louis Fournier


fournierQuand il parle de sa fille avant qu’elle ne parte pour sa nouvelle vie, il dit « TU »,

Quand il parle de sa fille et de ce qu’elle est devenue, il dit « ELLE »

Un jour, elle part, elle a rencontré « MONSEIGNEUR », c’est pas clair pour lui, elle arrête sa passion de graphiste et du coup leur complicité.

Elle dit qu’après l’avoir rencontré, ne plus être la même, il confirme , «tu as perdu ton humour »

Un flash- back entre « AVANT » et «APRÈS », entre «TU » et « ELLE « .

Une petite heure de lecture pour se faire une idée sur la souffrance d’un père qui adore sa fille et sur une femme qui dit –il, est devenue « grande sœur »

A sa naissance, pour ses 2 frères ainés handicapés, en a-t-elle souffert ?

A la fin, un droit de réponse de la fille au père qui répond par le contraire à ce que son père affirme .

« Non je n’étais pas joyeuse, je faisais semblant. »

« Non je n’aimais pas les couleurs criardes c’était pour provoquer ».

Une raison à tout cela :

CROIRE C’EST EXISTER !!!!

Une belle œuvre à recommander

Chronique rédigée par Jocelyne – Bibliothèque de Vignoux sous les Aix

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

50 − = 40