Rentrée littéraire automne 2013: « Robert Mitchum ne revient pas » de Jean HATZFELD, Gallimard


Dans la ville touristique d’Ilidza, située au pied du mont Igman dans la banlieue de Sarajevo, coule la rivière Bosna. Sa population est pluriethnique (Serbes, musulmans, Croates, Yougoslaves…)

Deux jeunes amants bosniaques, Vahidim (Musulman) , Marija (Serbe et Orthodoxe), mais laïcs, athlètes de haut niveau, s’entrainent dans un centre de tir Yougoslave pour les jeux olympiques de Barcelone quand survient la guerre civile en 1992….

Sarajevo est assiégée, bombardée, les  mentalités  changent, les habitants se barricadent chez eux, tirent et tuent pour ne pas mourir…

En raison de leur aptitude exceptionnelle à manier la gâchette, Vahidim et Marija se retrouvent enrôlés dans leurs armées nationales respectives et transformés en snipers…hier côte à côte, désormais face à face…

La frontière militaire désormais installée entre eux, Marija retrouve le chien de famille de Vahidim qui ne la quitte plus…Elle garde l’espoir de retrouver son amoureux…

Ce roman écrit avec talent, sans jugement ni manichéisme, relate l’histoire de jeunes gens pris dans la tourmente de la guerre… L’aventure émouvante et pleine de suspense, où se mêlent  désespoir, soulagement, larmes, rires …procure au lecteur beaucoup de sensations, d’émotions mais aussi d’espoirs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 8