Rentrée littéraire janvier 2011 : La Fée Benninkova de Franz Bartelt 4


gen-thumbail« Vous êtes bien Clinty Dabot, le célèbre handicapé ? »

Premier échange entre la fée Benninkova et Clinty, notre héros et premier éclat de rire à la lecture de ce roman malicieux. Elle est poursuivie par de « grands lutins noirs, tueurs de bonnes fées« . Elle a perdu sa baguette magique : bref, une fée en détresse.

Lui, il est tombé amoureux de Marylène, la sublime caissière du supermarché… Handicapé, il n’en est pas moins homme… Et Marylène cèdera, contre rétributions exponentielles, à ses désirs de plus en plus précis : la voir, un sein puis l’autre, puis les jambes et c’est tout son corps que Marylène finira par dévoiler à Clinty. La toucher, enfin : un sein puis l’autre, puis les jambes et c’est tout son corps que Marylène finira par offrir à Clinty… Mais elle choisira de se marier avec un autre, Raoul, le chef du rayon accessoires auto…

«Heureusement la fée Benninkova récupère sa baguette magique et le roman finit dans une explosion qui n’a que peu à voir avec la morale… Réjouissant !


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × = 3

4 commentaires sur “Rentrée littéraire janvier 2011 : La Fée Benninkova de Franz Bartelt