Rentrée littéraire janvier 2011 : Le dernier secret de Cléopâtre, de Xavier Milan 1


Le dernier secret de Cléopâtre, de Xavier Milan ( Alphée)

Milan-Cleopatre

Au cours d’une vente aux enchères à l’hôtel Drouot, Claire Delorme, une jeune égyptologue, conservatrice au musée du Louvre, achète un papyrus. Celui-ci se révèle être le testament par lequel la légendaire Cléopâtre indique à son fils Césarion le moyen de reconquérir le trône d’Egypte : retrouver le non moins mythique tombeau d’Alexandre le Grand, fondateur de la dynastie des Ptolémées.

Claire décide donc de partir en Egypte à la recherche de ce tombeau secret, bientôt rejointe par un de ses collègues. D’indice en indice, avec quelques inévitables fausses pistes, elle va devoir reconstituer un puzzle formé de tablettes de bronze pour parvenir à ce tombeau.

Mais elle est sans cesse poursuivie par les sbires du richissime et puissant Alaa Zouki : lors de la vente, au dernier moment, ce parvenu égyptien ventripotent s’était fait souffler le papyrus par Claire.

Une intrigue tout-à-fait convenue : une héroïne jeune, belle, riche et intelligente, en butte aux vexations de son supérieur hiérarchique, une course-poursuite trépidante dans laquelle les bons finissent par triompher des méchants… J’ai presque cru retrouver les bons vieux Alice de ma jeunesse !  Avec toutefois un rebondissement final inattendu et pourtant logique du point de vue archéologique, et un happy end parfaitement romanesque : je ne vous en dis pas plus !

Malgré cela, le roman est plaisant et très agréable à lire, on se laisse captiver par toutes ces aventures, et Xavier Milan nous fait découvrir sans ennui ni pédanterie l’Egypte aussi bien antique que moderne.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 8

Commentaire sur “Rentrée littéraire janvier 2011 : Le dernier secret de Cléopâtre, de Xavier Milan

  • anne-claire

    On a envie de dire: »encore un livre sur l’Egypte », mais celui-ci se lit très facilement avec son côté jeu de piste où le danger est toujours présent. Un livre agréable et distrayant.