Rentrée littéraire automne 2013 : Sanderling d’Anne Delaflotte-Mehdevi 1


cvt_Sanderling_7647
Sanderling. Anne Delaflotte-Mehdevi – Roman. Edition Gaîa.

Landry s’attarde longuement dans le grand nord après que ses collègues paysans
soient rentrés. Landry lui-même paysan ne rentre pas.

Il reste en convalescence au Groenland après un accident survenu lors de son sèjour.
Landry a des velléités d’oiseau, mais sans les ailes, la chute est rude et une jambe fracassée l’oblige à poursuivre ce séjour chez son nouvel ami Germain.

L’horizon, la vie minérale de ce grand nord, lui redonnent force et courage pour rentrer au pays avec des idées de changements plein la tête.

Le début s’enlise un peu mais la survenue d’un nuage de cendre qui va paralyser la vie pendant des mois et des mois étoffe le récit. Petit à petit, l’ouvrage prend son rythme malgré un début lent, ennuyeux et plat.

La fiction s’intensifie, le récit se construit plus précisément, plus ambitieux qu’au début, les personnages se densifient.

Une vie nouvelle s’organise sous un nuage de cendre qui couvre d’une vraie chappe de plomb des pays entiers.
Lumière, couleurs, soleil disparaissent, pour laisser place au gris, aux innondations, aux pillages, au froid polaire où les hommes s’organisent pour survivre.

Sorte de récit anticipé sur une catastrophe naturelle, l’ouvrage de Anne Delaflotte Mehdevi sera finalement très attachant mais ses deux précédents ouvrages « La relieuse du gué », « Fugue » m’avaient semblé plus aboutis.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

93 − = 83

Commentaire sur “Rentrée littéraire automne 2013 : Sanderling d’Anne Delaflotte-Mehdevi