Rentrée littéraire septembre 2011 – La Tristesse des anges de Jon Kalman Stefansson


La-tristesse-des-anges

La Tristesse des Anges : un roman de Jon Kalman Stefansson, traduit de l’islandais par Eric Boury, publié chez Gallimard – Du monde entier

Islande… Nuit… Froid glacial… Dans cet  univers pour le moins inhospitalier, le « gamin » va devoir grandir. Ses protectrices ont décidé qu’il ne deviendrait pas pêcheur, mais, avant de se lancer dans les études, il devra accompagner Jens le postier dans un voyage quasi-initiatique à travers l’hiver interminable, les fjords gelés, les chemins glacés, les bourrasques déchaînées. Grandir donc… Apprendre à se connaître, connaître l’autre, apprivoiser les conditions extrêmes… Heureusement, son regard poétique sur le monde ne le quitte pas. «Maintenant, il ferait bon dormir jusqu’à ce que les rêves deviennent un ciel, un ciel calme et sans vent où quelques plumes d’ange virevoltent doucement, où il n’y a rien que la félicité de celui qui vit dans l’ignorance de soi.»

L’autre, les autres sont présents et on y croise d’autres aventures humaines :  la triste histoire de Salvör et Kristjan, la vie aventureuse de Brynjolfur, le vieux loup de mer, les premiers émois amoureux du « gamin », la relation ambigüe de Helga et Kolbeinn… Pas question de lâcher les personnages de ce roman à l’écriture dense, charnelle et poétique, découvert dans le cadre du prix « Page des Libraires »!


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 56 = 57