Rentrée littéraire septembre 2011 : Les auto tamponneuses de Stéphane Hoffmann 1


autoLes auto tamponneuses de Stéphane Hoffmann publié aux éditions Albin Michel.

Ce livre m’a ravie. Pourtant l’auteur n’est pas tendre avec ses personnages qu’il rend délicieusement odieux.
Cette comédie …tragique peint un couple de riches bourgeois lorsque la retraite arrive ( mais ce n’est pas un livre sur la retraite!). Pierre Bailly décide de prendre sa retraite, il abandonne une brillante carrière qui ne l’amuse plus pour retrouver sa femme, Hélène dans leur belle maison qu’ils possèdent dans le golfe du Morbihan. Ce couple , semble-t-il doit sa longévité à son indépendance , pendant quarante ans ils ont vécu l’un en Bretagne, l’autre à Paris. On comprend pourquoi cette décision n’est pas du goût d’Hélène « les hommes qui travaillent pas se relâchent, Pierre. Jamais ils ne devraient rentrer à la maison, jamais. Ils doivent mourir à la tâche, au combat, la main sur le métier. C’est leur honneur, leur devoir, leur gloire. Les hommes, on les aime absents. Celui qui rentre saccage tout. » Voilà c’est dit! Hélène ne supporte pas de perdre sa liberté et cherche par tous les moyens de lui retrouver une activité qui le tiendra loin de la maison. Pourquoi? Nous le découvrons peu à peu en suivant ce couple peu commun. Est-il vraiment aussi cynique ? Où est-ce une façon élégante de masquer un immense chagrin ?

Chronique rédigée par Monique Duprix


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

81 − = 78

Commentaire sur “Rentrée littéraire septembre 2011 : Les auto tamponneuses de Stéphane Hoffmann