[Résistances 3] Tristan 1938, Samedi 22 mars, Saint Martin d’Auxigny


R3_Tristan_120x176

Le Carroi poursuit la diffusion de la série « Résistances » de la Compagnie François Godard / L’Inquiétant Suspendu.

Ces spectacles, entre conte et musiques actuelles, transforme des anonymes en héros, en éclairant différentes périodes de l’histoire.

Ce 3ème épisode abordera la guerre d’Espagne, et il peut être vu indépendamment des deux premiers, donc pas d’inquiétude si vous les avez manqué !

A la différence des deux premiers épisodes présentés dans le Cher, il s’agira d’une version « intimiste » en récital.

Salle des fêtes de Saint Martin d’Auxigny.
Entrée 12€ / 8€* (*adhérents Le Carroi, demandeurs d’emploi, étudiants).

Tristan 1938
Résister par la force,
par la constante remise à l’épreuve de la mort.
De victoire en défaite, ne rien lâcher,
les armes à la main.

Tout commence avec un vieil homme perdu dans ses cauchemars. Il n’y a pas si longtemps, ce vieil homme, le propre grand-père de l’auteur, était un slameur alors même que le slam n’existait pas. Et nous voici emportés par ses vers, par le rythme de ses mots de paysan, jusque dans ses souvenirs: l’enfance, la jeunesse, le service militaire sur la frontière espagnole, en 38, et de l’autre côté…
De l’autre côté, Tristan est devenu sergent du Génie dans la Brigade Internationale Spartacus. On le retrouve en pleine préparation de l’offensive de l’Ebre, en compagnie d’Inés, Kurt, Henri, Jaume, Benedetto… L’offensive est lancée, la Brigade tiendra bon jusqu’aux bombardements allemands, jusqu’à la déroute, et ce qu’il en restera sera chargé de la protection des exilés qui fuient vers la France. Vers cette frontière gardée par les jeunes conscrits, un papi réel, un Léon imaginaire, et des cauchemars à venir…
Presqu’intégralement écrit en vers, scandé, slamé comme on dit aujourd’hui et comme on faisait déjà hier, ce troisième épisode, hommage aux combattants internationaux comme à un grand-père de légende, sera le plus violent du cycle : l’Europe entière implose en Espagne. La scansion, les envolées brutales ou répétitives, les rythmes martelés des paroles contemporaines se prêtent particulièrement bien à l’évocation du sang qui bat aux tempes, des pas qui défilent et des bombes qui s’acharnent. Il est question cette fois de résister les armes à la main, mais c’est la défaite qui attend les combattants. Cette défaite qui permettra la rencontre de Léon et d’Inés, prélude à la suite du cycle…

A suivre  : Inès 1943, jeudi 03 avril, 20h30, Musée départemental de la résistance et de la déportation à Bourges

L’ensemble du cycle a fait l’objet d’un partenariat avec le Centre Culturel Louis Aragon à Saint Florent sur Cher, le musée départemental de la résistance et de la déportation, Emmetrop, et les communes de Vignoux sous les Aix et Saint Martin d’Auxigny.


A propos de lecarroi

Depuis 2008, l’association Le Carroi organise une programmation culturelle sur la Communauté de Communes des Terres du Haut Berry, de communes en communes. Dans le Cher, elle mène des actions culturelles autour de l’organisation du spectacle vivant et accompagne des équipes artistiques pour le développement de leurs projets. Le Carroi est ouvert à toutes collaborations dans le département du Cher !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

88 + = 95