Retour sur la Nuit des 1001 conteurs 1


Le 16 juin dernier, la médiathèque de Bourges organisait sa 1ère Nuit des 1001 conteurs.

L’équipe d’organisation (une vingtaine de personnes) y travaillait depuis novembre 2011. Le public serait-il au rendez-vous ?

IMG_0084A 17 h 00 ce jour-là, la médiathèque ferme ses portes comme tous les samedis. Toute l’équipe est là prête pour l’installation. Il faut transformer la salle d’exposition en « restaurant ». Tables, fauteuils, assiettes, gobelets, boissons, thermos géants… font leurs apparitions.

IMG_4305

Il faut installer la salle de spectacle : tapis sur lesquels les auditeurs pourront s’allonger, entrée des artistes, flèchage, accueil des spectateurs, des conteurs…

A 18 h 00, tout est prêt et les premières personnes arrivent. Ouf ! nous ne serons pas tout seuls à écouter Jihad Darwiche !  A 18 h 30, la salle est pleine et les retardataires doivent rester à la porte et tendre l’oreille en espérant entendre quelque chose. Le pari est gagné !

Nuit contes Accueil

Colette Puynège-Batard, directrice des Bibliothèques de Bourges ouvre la nuit et passe la parole à Jihad Darwiche dont la mission est de nous transporter au pays des Mille et une nuits jusqu’au petit matin.

Une heure plus tard, Jihad suspend le fil de son histoire et ce sont les conteurs inscrits qui prennent la parole. Trois personnes de la Maison de retraite disent des textes qu’ils ont écrits, puis une petite fille de 9 ans nous fait découvrir le kamishibaï qu’elle a créé, des comédiens amateurs jouent une scène, d’autres racontent…

IMG_4295A 20 h 00, il est temps de prendre des forces pour tenir jusqu’au matin ! Tout le monde se rend dans la salle d’exposition  où un buffet a été préparé grâce à la Ville de Bourges et aux spectateurs qui ont apporté quiches et gâteaux. L’équipe d’organisation a tout préparé, les gâteaux sont découpés et les bouteilles ouvertes. Il ne reste plus qu’à se servir.

Trois quarts d’heure plus tard, Jihad nous appelle, il est temps de repartir vers l’Orient des contes et d’écouter les autres participants.

Deuxième pause à minuit ! L’équipe technique enlève les chaises dans la salle de spectacle pour que les spectateurs puisent s’allonger. Pendant ce temps-là, dans l’autre salle, on partage un bol de soupe et on boit du café ! La nuit est loin d’être finie…

IMG_0081Vers les 1 h 00-2 h 00 du matin, les spectateurs sont moins nombreux et on arrive plus facilement à trouver une place dans la salle pour écouter les conteurs. Seuls, les membres de l’équipe d’organisation en poste dans le hall,ne peuvent  rentrer, alors, ils grapillent à l’extérieur de la salle, des bribes d’histoires…

Soirée contes 51Et la nuit avance tout doucement. Certains viennent pour une heure, partent voir un autre spectacle et reviennent ensuite. D’autres viennent à minuit ou à 5 heures du matin, d’autres seront là de 18 h 30 à 6 h 30 sans interruption. Plus de 220 personnes sont venues et quand Jihad a mis un point final à ses histoires à 6 h 45 du matin, il restait encore 35 personnes dans la salle !

Au petit matin, toute l’équipe d’organisation est fatiguée, nous n’avons pas dormi un seul instant. Mais personne ne s’en soucie tant la nuit fut magique, grâce au grand art et à la générosité du maître de cérémonie, Jihad Darwiche et à tous les participants (qu’ils soient conteurs, spectateurs ou organisateurs)

Alors, l’année prochaine, on fait quoi ? On recommence bien évidemment ! Rendez-vous pour la 2ème Nuit des 1001 conteurs le samedi 15 juin 2013.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 − = 40

Commentaire sur “Retour sur la Nuit des 1001 conteurs