Rock alternatif canadien


Immense coup de coeur musical pour le combo originaire de Montréal : (The) Arcade Fire est un groupe hétérogène formé depuis 2000 autour du couple détonnant Win Butler-Régine Chassagne (cette dernière est originaire d’Haïti, comme sa comparse canadienne Melissa Laveaux présentée par Thomas).

(R. Chassagne & W. Butler, www.evene.fr)

(R. Chassagne & W. Butler, www.evene.fr)

Après avoir enthousiasmé la critique en 2004 avec leur premier album « Funeral » (ici sur Myspace), ils récidivent en 2006-2007 avec un chef-d’oeuvre conceptuel autour du son envoûtant de l’orgue, enregistré dans leur studio intitulé « The Church » (une ancienne église réaménagée) : « Neon Bible » est un pur bijou inclassable, je n’ai jamais rien entendu de pareil côté rock, si ce n’est dans les années 80 avec The Cure (certains sons rappelent le groupe anglais de Robert Smith), Pixies, voire New Order ou encore Joy Division.

Arcade Fire est pour moi LE GROUPE DE ROCK DES ANNEES 2000 (avec les anglais de RADIOHEAD, précurseurs dès 1997 avec leur chef-d’oeuvre teinté d’électronique « OK Computer »), pas un seul des groupes à la mode en ce moment (les anglais de Babyshambles et leur chanteur sulfureux Pete Doherty, The Kooks et Arctic Monkeys… ni même les new-yorkais de The Strokes que pourtant j’aimais à leurs débuts) ne leur arrivent à la cheville, ceux-ci ne font que répéter de vieilles formules des pionniers sans aucune âme ni originalité, on se lasse très vite de leur son électrifié.

Tandis que Butler, Chassagne et leurs acolytes offrent une nouvelle idée, une nouvelle énergie au vieux dinosaure qu’est devenu le rock depuis tant d’années, grâce à l’utilisation d’instruments acoustiques tels que l’alto, le violon, la trompette, l’accordéon diatonique, l’orgue d’église voire l’harmonium…
Ils réinventent également un blues moderne comme sur les titres « Antichrist Television Blues » ou le magnifique « My Body Is A Cage », sublime chanson dont les paroles traduisent le mal-être et la timidité amoureuse :

« My Body Is A Cage That Keeps Me From Dancing With The One I Love, But My Mind Holds The Keys (…) » ou en quelque sorte (pour les non-anglophones) « Mon corps est une cage qui m’empêche de danser avec celle que j’aime, mais mon esprit seul en détient les clés ».

Mais le titre le plus caractéristique et « tubesque » de leur répertoire (en live) est sans aucun doute la chanson emblématique et incontournable « No Cars Go » ici en lien vidéo, avec un live au Glastonbury Festival 2007 (cette chanson est enrichie d’un superbe choeur de voix au final), à écouter ici d’un simple clic… Bonne découverte aux auditeurs de Chermedia !


A propos de stef18

Adjoint du patrimoine à la médiathèque de St-Florent-sur-Cher depuis 10 ans bientôt, je suis actuellement affecté à la section adultes (commandes de livres documentaires et BD ado-adultes, CD audio et DVD)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

51 − 49 =

0 commentaires sur “Rock alternatif canadien