Roman, de Joachim Séné : lire numérique #2


 

 Roman, de Joachim Séné, c’est une histoire d’amour en cinq chapitres et … douze pages.

Vous n’y croyez pas ?

Mais attention, douze pages d’une densité incroyable. Douze pages où ce n’est pas par la description talentueuse des situations, la peinture réaliste des traits physiques et moraux des personnages, ni par la justesse des mots pour dire un paysage, que l’on est emporté. Non.

L’émotion semble naître du silence qui entoure cette histoire. Et renvoie le lecteur à ses propres intensités, à son vécu le plus intime.

C’est un texte qui bouscule, et qui emporte. Par la succession de verbes au passé simple, dès la première page, le tableau de groupe est posé autour du couple central. Puis le flou des souvenirs dans une conversation entre amis, les balbutiements du temps et de la relation, tout ce qui se joue dans les moments où pourtant rien de visible ne se passe … Et cette impression incroyable que la virtuosité grammaticale permet l’expression de l’intériorité des personnages.

 Joachim Séné est né en 1975, à Amiens. Il a écrit d’autres textes chez Publie.net, différents, mais toujours portés par cette exigence d’une recherche d’écriture en adhérence avec le thème qui porte le livre.

On peut aussi le lire sur son blog :  Fragments, chutes et conséquences.

Ce livre numérique est disponible sur le livrel numéro 6 (Cybook Gen3 de Bookeen), empruntable actuellement à la bibliothèque municipale de Saint-Germain du Puy.

Tous les livres de Publie.net sont également accessibles en lecture complète depuis l’ensemble des bibliothèques du réseau de lecture publique du Cher (ne pas hésiter à faire une demande auprès de la DLP18 pour les BM qui n’y accèdent pas encore).

Mise à jour du 16 octobre 2014 : les livres numériques de Publie.net, et en particulier ceux de Joachim Séné, sont en lecture en ligne, sur ordinateur et plus confortablement encore sur tablette numérique, via votre abonnement aux ressources Lire en ligne (si vous êtes inscrit dans l’une des bibliothèques du réseau départemental de lecture publique du Cher). L’inscription se fait en ligne et ici.


A propos de Kathie Durand

Venue au monde en été dans un pays d'ange, après quelques errances, j'ai découvert avec ravissement la vie bouillonnante - et cachée- des bibliothèques. Deux jours de bonheur dans la semaine à Villetaneuse puis Massy, avec des bibliothécaires qui portaient avec enthousiasme la Lecture Publique. Entrée sans plus attendre dans ma vie professionnelle, Aubervilliers, le 93, à la faveur de multiples remplacements de congés maternité qui se sont succédés aux petits oignons, trois petites filles vers lesquelles vont toute ma reconnaissance ! Merci à Evelyne Pieiller qui m'a fait confiance, "vous commencez mardi prochain", à Sylvie Solana qui m'a "mise sur le coup", et Frédérique Pinzan qui en plus de faire un bébé m'a obtenu une place au foyer de jeunes travailleurs - j'avais passé l'âge-. A l'époque j'ai rencontré Henri Michaux par la bibliothèque de la Maladrerie, laquelle porte son nom et le propage amoureusement en estampillant les livres à son nom à l'encre verte. Première rencontre. Quelques décennies plus tard retour dans le Cher c'est dans l'ordre des choses une fille s'installe près de chez ses parents répétait mon père depuis toujours ! Avec un petit, et oui, qu'il grandisse avec un grenier et des framboises à grignoter. Maman, et à la BDP, Bibliothèque Départementale de Prêt. Tout ce vert dans les yeux au cours des premières tournées bibliobus. Allouis, Sancergues, Crézancy-en-Sancerre, Pigny, Farges-en-Septaine et Savigny-en -Septaine, Lunery-Rozières, Méreau, c'est Aragon qui a fait swinger les noms des communes de France. Des centaines de documents déposés au fil des kilomètres, parfois choisis avec avidité par vous les "dépositaires", chargés de faire vivre le livre dans les bibliothèques municipales. Aujourd'hui s'ajoute, cette nouvelle aventure à partager et à écrire avec vous. Demain, le numérique changera peut-être notre vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24 − = 19