Salon du livre de Paris : sueurs nordiques garanties 2


salon Paris 1 (1)

 Lundi 21 mars 2011 :

15 à la gare de Bourges, 16 à Vierzon, 18 porte de Versailles : le compte des bibliothécaires est bon …. c’est parti pour une journée de découvertes avec :

Conférences

« la conférence-débat « Les Bibliothèques sauront-elles accueillir les nouvelles générations » m’a un peu déçu, peut-être en attendais-je plus de clefs ? ( G.B.). »

« Cette conférence a eu le mérite de poser les bonnes questions même si on n’a pas eu de vraies réponses » (MJC et H.B.).

Une conférence animée par Martine Poulain sur les politiques de numérisation en bibliothèque en lien avec la parution du Manuel de la numérisation.

« Les défis en la matière sont nombreux : moyens et compétences techniques, respect des règles juridiques, organisation des équipes, sens donné à la collection numérique, gestion et médiation de la collection auprès du public. Autant dire que les bibliothèques ont du travail à accomplir dans ce domaine. » (B.F.)

Débats avec des auteurs scandinaves

« Où on apprend qu’il n’y a pas de sujets tabous pour Stian Hole et Ulf Nilsson, auteurs de littérature jeunesse, sauf peut-être l’absence totale d’amour ! » (M.J.C.).

« Et les secrets de famille sont des ingrédients extraordinaires pour Anne Ragde, Jonas Bengtsson et Erling Jepsen. »(M.J.C.)

salon Paris 1 (6)

 

 

 

 

 

 

Rencontres avec des éditeurs

« Le salon du livre de Paris, à travers un atelier de présentation des éditions Thélème, nous a permis de  redécouvrir  le livre audio et d’aborder son utilisation d’une manière plus large […] . Cette forme de lecture mérite d’être mise en avant dans nos bibliothèques afin de la faire découvrir et de la proposer à un public du livre audio qui tend à se développer et à se diversifier… nous n’y pensons pas toujours. »

Emissions radiophoniques

 » « La Tête au Carré », animée par Mathieu Vidard avec pour  invités du jour  Alain Rey, le linguiste poète des mots, […], le « Dicodeur » comme l’a appelé Mathieu Vidard, et Dosithé Berthelot, ornithologue réputée, […]Scientifique de formation, et écoutant souvent cette émission, ce fut un vrai régal d’écouter ses personnes éminentes se répondre avec leur savoir et toute leur modestie. »(G.B.)

Stands thématiques,  séances de dédicace

« Des pays scandinaves aux régions d’Outre-mer, en passant par Buenos Aires, de nombreux auteurs étrangers nous invitaient aux voyages. » (B.F.)

« Les aficionados du polar et du thriller n’étaient pas en reste avec moults débats, rencontres, projections,… » (B.F.)

« Pour moi le point d’orgue de cette journée fut la courte rencontre et le dialogue que j’ai pu avoir avec Edgar Morin, ce grand penseur interdisciplinaire et indiscipliné  qui se bat plus que jamais pour l’avenir de l’Humanité  dans son dernier ouvrage « la voix ». Il m’a paru plus jeune que jamais, dans son enthousiasme, ses locutions et ses convictions. Ces quelques échanges furent un délice. » (G.B.)

salon Paris 1 (9)

 

 

 

 

 

 

 

Et, dans le train du retour , nous partageons nos envies de lire, d’écouter, de télécharger,… et nous donnons rendez-vous pour la visite de la Cinémathèque  le 27 juin prochain.

 

Merci à tous les bibliothécaires qui ont collaboré à la rédaction de cet article : Gisèle et Fabienne, Gérard et Boris.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + 3 =

2 commentaires sur “Salon du livre de Paris : sueurs nordiques garanties

  • Michèle

    Belle Brochette de Berrichons à l’assaut du Salon du Livre…
    Il y a eu aussi la remise du prix des Sorcières. J’ai eu la chance de rencontrer et de discuter avec Germano Zullo et Albertine de leur magnifique album « Les oiseaux » , en espérant les accueillir dans le Berry!
    Merci à la DLP pour cette journée !

  • Claudine

    N’oublions pas non plus la promenade de stand en stand à la découverte de nombreux livres…
    comment ne pas » craquer »!
    ce fut mon premier salon du livre: oui, merci à la DLP!