Samedi 30 Janvier – 18h00 au Luisant – Les Z’entrops


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

Pour ce projet, nous souhaitions que tous ceux qui désiraient y participer deviennent acteurs de leurs réflexions et de leurs univers artistiques, suscités par les questions posées. Qu’ils sentent et prennent conscience de la valeur de leur parole.

La colonne vertébrale de cette action est de partager une réflexion sur le monde du travail et ses conséquences. Six femmes à la recherche d’emplois et de leurs places dans la société se sont retrouvées pour aborder la définition du ‘travail’.

« Qu’est-ce que vous avez envie de dire quand vous entendez le mot travail ?»

« Que représente ce mot aujourd’hui ?»

« Quelle valeur lui donne-t-on ?»

« Peut-on exercer une fonction dans la société sans qu’elle soit liée à l’avoir et à la possession ? Et par extension, qu’est-ce qu’un être humain, qu’est ce que je peux choisir et suis capable de devenir ? Qu’est-ce que la civilisation, de quoi rêve-t-on, comment faire pour choisir ce que l’on devient…?»

Ces questions,et bien d’autres encore,ont nourri nos rencontres,leurs écrits et leurs propositions artistiques ont été rassemblé dans le livret qui accompagne ce spectacle.

Dans un second temps, avec la précieuse complicité de Charlotte Gosselin, nous avons travaillé toutes ensembles à cette restitution « Les Z’en trops » afin de partager avec vous la richesse, la diversité, la générosité, la bienveillance, l’humilité, la hardiesse qui ont imprégné ces rencontres. Chacune a sa part de douleur, qu’ici, sans jugement les réunit.

Il me vient cette pensée, c’est dans l’accueil et le dépouillement devant la souffrance que l’authenticité peut naître et donner un sens à notre humanité devant le dérèglement du monde.

C’est au cœur  des « territoires reculés » que se situe notre action pour accompagner leurs habitants qui sont exclus des circuits classiques de l’aide à l’emploi ou à la création d’activité.

Ces territoires, périurbains ou ruraux, se situent dans le Cher. Si cette initiative débute sur le Pays de Vierzon elle pourrait par la suite être déployée sur d’autres communes du département.

Notre souhait est donc de replacer l’humain au cœur de ces dispositifs en proposant un accompagnement renforcé et personnalisé des personnes souhaitant retrouver une activité, mais également en replaçant l’humain au cœur de la conception même de l’emploi et du monde du travail.

Puzzle-CentreCLIN DOEIL-DEF3-A4

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *