Slam…Zanzibar


Je rêve encore de ces étoffes

Que je portais à Zanzibar

Senteurs d’épices, clous de girofle

Odeur de mort, comme c’est bizarre

Je me réveille sur mon paddock

En sueur, vilain cauchemar

Dernière image, celle des docks

Par là j’ai quitté Zanzibar

Dans les cales de ce vieux rafiot

Je vais crever d’un coup de poignard

Cadeau de Joe , d’un ex taulard

Je ne reverrai pas Zanzibar

Greg

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

37 − = 32