So court ! troisième et dernière escale au Festival International du Court Métrage


Sur notre lancée, nous continuons par une séance consacrée à une sélection internationale, en présence de certains des réalisateurs.

-Ana de Natalia Saufert (Moldavie)

Ana vit seule dans sa ferme. Deux amis ivres, vivant dans le même village, rentrent part effraction dans son jardin et s’attaquent à sa chèvre. Ana sort. Sans hésitation, les deux garçons l’agressent. Le « crime » ne restera pas impuni.

-Father (Papa) de Ivan Bogdanov, Moritz Mayerhofer, Asparuh petrov, Veljko Popovic, Rositsa Raleva, Dmitry Yagodin (Croatie, Bulgarie, Allemagne)

Petit film d’animation, dans lequel des enfants tentent d’interroger leurs pères sur les blessures qui leur ont infligé . Des questions qui resteront sans réponse.

bleu

-Kendo monogatari de Fabian Suarez (Cuba, Guatemala)

Lesbia est coiffeuse à domicile. Son ami, Mandy, ne rêve que d’une chose: quitter le pays par tous les moyens.

kendo

-Man in pak de Anna van der Heide (Pays-Bas)

Une mère de famille emmène ses enfants dans un parc d’attractions dont la mascotte est un gros lapin. Lapin qui semble si doux, si tendre,….tout ce dont elle a besoin.

-Os vivos tambem choram (Les vivants pleurent aussi)  de Basil da Cunha (Suisse, Portugal)

Zé ne pense qu’à une chose quitter sa femme, ses amis , son bidonville. Il a tout préparé et économisé depuis longtemps pour réaliser son rêve : partir en Suède. Un jour en rentrant chez lui,  il découvre que sa femme a investi l’argent qu’il avait mis de côté dans une machine à laver. Zé réussira-t-il à partir…loin….

Un festival est aussi un concours et s’achève donc sur un palmarès.

festi

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

31 − 23 =