Textes à terminer, sous la pluie également …


Après une introduction  la kalimba

Nous sommes partis explorer l’ocarina

Nous ne savons rien sauf du derbouka

Et nous finirons bien par arriver au tamboura

PAR MELISSA

Hier, je suis revenue de mon voyage

Je suis partie en Italie, c’est loin

J’ai enfin trouvé mon chemin

Je fais la collection des coquillages

Ta musique dans mon coeur résonne

Tu es l’élu de mon coeur

Ne me parler pas de malheur

PAR ALIZEE

Après deux longues minutes d’attente au feu rouge

J’ai aperçu au loin une éblouissante lumière

Cette lumière n’était pas dû à l’éclat du soleil

Elle était simplement là à la fois vive et douce

PAR JEANNE

Le vibrement et la résonance des percussions m’emmènent en voyage

Je vogue au gré des notes pour partir si loin

Et me perdre, flâner, fantasmer sur ce chemin

Tortueux et si passionnant que le son du coquillage.

PAR SANDIE

Je rêve sur ce très court voyage

Qui ne m’amènera pas au loin

Mais tout au bout de ton chemin

Qui s’enroule comme un coquillage

J’entedns tout près cette cloche qui résonne

Et ce son familier fait battre mon coeur

Sans doute existe t-il encore du malheur

Mais notre rencontre a bouleversé la donne

PAR DOMINIQUE

L’amour est le plus grand des voyages

Elle m’a emmené si loin

La musique nous montre le chemin

La mer s’étend jusqu’au coquillage

J’entends le bruit des percussions qui résonne

J’y ai mis tout mon coeur

Ne pas s’arrêter à son premier malheur

La terre nous rend ce qu’on lui donne

PAR AXEL

La vie est douce comme la musique

J’aimerais faire le tour du monde

L’amitié est synonyme de l’amou

L’amour est un long chemin

Ne pas s’arrêter en route

Savoir savourer la vie

PAR SARAH


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − = 12