Tous gourous ?!


gouKazuo est perdu, sa vie  part à vau-l’eau. Plus d’emploi, une petite amie qui le laisse tomber et plus d’envies ni de motivations. Lors d’un voyage en train, son voisin est accosté par un inconnu qui tente de lui donner une « publicité » pour une rencontre spirituelle avec un maître religieux. Lui qui ne trouve pas sa place se demande bien ce que peut apporter la religion ou tout au moins la croyance à son existence. Il se laisse tenter et découvre à cette occasion une « nouvelle » religion. Il aurait pu passer son chemin mais semble intéressé par les guérisons miraculeuses d’un gourou particulièrement magnétique (au sens propre comme au sens figuré). Il n’en faudra pas plus pour convaincre Kazuo, qui décide sur le champ de venir grossir le rang des adeptes. Un coup de tête qui aura beaucoup de conséquences. Ses questions, ses doutes et ses réflexions vont lui faire gravir les « échelons » jusqu’à être pressenti pour prendre la place du gourou à sa mort. Une ascension rapide dont le sens lui échappe. Tout en accédant à ce statut, il va découvrir qu’appartenir à une secte n’est pas se retirer du monde. Les personnes les plus proches du gourou n’hésitent à vivre de façon plus qu’épicurienne, parfois ambigüe avec certains adeptes et sont totalement cupides. Pas particulièrement surpris par cet univers, Kazuo se laisse porter au gré des envies des uns et des autres et assumera sa tâche le plus sérieusement possible en laissant de côté tous ces doutes quant à la légitimité de cette religion et au sérieux de ces actions, doutes qui apparaissent tout au long du récit sur la légitimité des procédés utilisés pour convaincre les adeptes mais aussi sur l’existence d’un dieu en accord avec ces méthodes. « Qu’est ce qui fait que j’ai les qualités nécessaires ? Moi je suis pratiquement néophyte, que pourrais-je faire selon vous ? Je ne connais pas la doctrine ni quoi que ce soit d’autre, et je n’ai jamais pratiqué d’activité religieuse digne de ce nom. -N’importe qui a la possibilité de devenir gourou. Mais c’est un fait : il n’y a qu’un seul gourou. Concrétiser ou pas cette possibilité que détient chacun ; c’est une affaire de volonté. Et de chance, aussi. » A travers ce roman, Takeshi Kitano dénonce l’apparition de nouvelles religions, de la manipulation exercée par ces « gourous » et leur entourage sur des personnes fragilisées. Des religions qui n’hésitent pas à utilisent les techniques commerciales pour communiquer et ne se cachent pas de leur goût pour l’argent. Si Takeshi Kitano est plus connu pour ses films, son travail d’auteur est à découvrir. Il a   scénarisé le roman et réalisé le film au titre éponyme en 1993. Naissance d’un gourou / Takeshi Kitano .- Denoël, 2005.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

54 − = 44