Un album bouleversant pour les enfants… mais pas seulement


elzbietaL’Ecuyère d’Elzbieta, édition du Rouergue

Il n’y a pas de place pour un deuxième enfant chez une maman à une place,  son coeur est déjà « au complet », occupé par sa fille unique… Aussi quand la toute petite fille est livrée un dimanche soir, mère et fille se liguent pour l’ignorer, la détester et même l’abandonner… Après un court répit avec Mamie Nonette et l’éléphant, elle ira grandir au foyer des enfants sans parents… Et sa triste existence connaîtra des péripéties toutes plus affreuses : recueillie par un oncle et une tante qui s’avèrent respectivement être un ogre et une sorcière, maltraitée par des cousins à l’imagination sadique sans limites, elle ne devra son salut qu’à la gentillesse et au dévouement du fantôme du manoir. Comme dit le commissaire, « il flotte ici un parfum d’infamie et de crime »… La fin de l’histoire laisse malgré tout entrevoir une lueur d’espoir : oui, elle deviendra probablement écuyère dans un cirque…

Album ? Bandes dessinées ? Récit de vie ? C’est tout cela à la fois et les illustrations d’Elzbieta font à nouveau merveille, ponctuant ce récit d’images sensibles. Une très belle réussite de cet auteure majeure de la littérature de jeunesse.


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

50 + = 58