Un amour sans faille


couv+Monamour

Moment de complicité et de tendresse, le coucher est aussi parfois l’occasion pour un enfant de confier ses angoisses. Ce soir, avant de s’endormir, le petit Archibald a besoin d’être rassuré sur la pérennité de l’amour maternel et demande : « Dis, maman, est-ce que tu m’aimeras tout la vie ? ». A travers l’évocation de situations du quotidien qu’ils ont partagées, sa maman saura trouver les mots pour dire cet amour, infini et sans condition. Un amour qui a commencé avant même qu’il ne vienne au monde et qui, depuis, est en elle à chaque instant. Elle l’aime tel qu’il est, quoi qu’il fasse, même quand il fait des bêtises et qu’elle se met en colère. C’est un amour qui, loin d’être exclusif et étouffant, lui permet au contraire de prendre confiance en lui et d’aller vers les autres. Un amour qui l’aide à grandir, à acquérir son autonomie, pour qu’un jour il puisse prendre son envol.

« Je t’aime parce que tu es mon enfant, mais que tu ne seras jamais à moi »

Un album qui s’impose comme une évidence, sur un sujet fréquemment abordé en littérature jeunesse, traité ici avec beaucoup de finesse et de subtilité par Astrid Desbordes, avec des illustrations de Pauline Martin totalement au diapason.

 

Mon amour / Astrid Desbordes et Pauline Martin
Albin Michel jeunesse, 2015

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 1