Un bonheur littéraire 1


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone

L’envie me prend de partager avec vous la découverte – récente pour moi – de Julien Gracq, auteur contemporain rencontré récemment dans mes recherches à propos du temps – thème choisi pour une année d’atelier d’écriture (en partage avec l’espace).                                                                               

Le temps qui passe, le temps perdu, le temps volé, le temps suspendu…

L’envie me prend de partager avec vous ce plaisir de voyager dans une écriture toute en reliefs et contrastes, tissée de métaphores, de sonorités vives, de murmures… 

                                                                                             Mais le temps, me direz-vous ? Ce temps c’est celui qu’on prend  pour s’asseoir un moment avec son carnet et noter ce que l’on voit, cet espace qui nous entoure et s’entremêle et prend racine à l’intérieur de nous dans nos espaces de mémoire et de représentation.   

Mais je ne résiste pas, allez, je vous donne ici un petit extrait de ses     « Carnets du grand chemin »  :                                                                                                   « Ornans   toutes les maisons se serrent pour venir boire ensemble à la rivière, si pure avec ses longues chevelures d’herbes lissées par le courant, comme celles de l’Odet sous les ponts de Quimper. C’est la Loue qui est la rue centrale de cette Venise torrentueuse, toutes ses maisons en vis à vis ; les venelles latérales ne désservent que des resserres, des hangars, ou des murs aveugles de jardins. L’eau de la Loue, rapide encore, mais non bruyante, garde le friselis rêche des torrents de montagne, sans avoir leur clameur. »     

                     gracq-ile-batailleuse-icSaint Florent-le-Vieil, l’Île batailleuse, © I. Calot                                  

Si vous trouvez ce livre, n’hésitez pas, saisissez-le  : vous découvrirez – ou redécouvrirez – des lieux célèbres ou inconnus, vous vous promènerez longtemps avec délice dans des textes courts, hors des sentiers battus.

 http://www.jose-corti.fr/auteursfrancais/gracq.html


A propos de M-F Joly

Animatrice-ccordinatrice de l’Atelier d’écriture « Mot-à-mot » (RERS de Bourges) depuis bientôt 4 ans.
Aime la Littérature et les Arts


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Un bonheur littéraire

  • marieclaudeberton

    Merci Marie-Françoise pour cette alléchante proposition de découverte et de partage de lecture. Après avoir lu quelques extraits des Carnets de grand chemin, je me sens particulièrement touchée par ces descriptions et sensations face aux paysages, le vocabulaire employé étant particulièrement juste et poétique.

    « Grand chemin »que j’ai hâte de pouvoir parcourir…avec les yeux

    Marie-Claude Berton