Un costume dessiné par Matisse, deux poules d’eau, trois mobiles de Calder… 4


« Kunst ist Seelsorge » – (L’art est le baume de l’âme). C’est par cette phrase que se termine la visite de cet endroit hors du commun.

P1170606

Museum Insel Umbroich ou comment une ancienne base de l’OTAN devient un musée en plein air. A quelques kilomètres de Düsseldorf, il faut être opiniâtre pour le trouver mais nous avons l’habitude des jeux de piste !

Un immense parc naturel où les oiseaux sont les rois…

P1170696

Au détour d’un chemin, des pavillons énigmatiques qui offrent au regard du visiteur des œuvres incroyables : des dessins de Rembrandt, Brancusi ou Picasso, des sculptures de Calder, des tableaux de Klein, de Picabia ou de Schwitters… Des statues khmères… Du mobilier « art nouveau »…

P1170573

P1170617

P1170502

P1170522

P1170473

Au creux d’un bouquet d’arbres, des sculptures monumentales :

P1170583

P1170646

Nichées dans une clairière, des installations mystérieuses :

P1170655

P1170660

P1170652

Et l’impression que tout ceci est d’une tranquillité absolue. Pas de gardiens, pas de caméras apparentes. Des visiteurs paisibles et curieux. Certes, il faut avoir du temps, de bonnes chaussures et, en cette saison, être bien couverts mais ce musée en plein air est décidément à ne pas manquer… Seul petit bémol, la signalisation manque : ne serait-ce que le titre et les auteurs des œuvres. Oubli, volonté de rester entre initiés, ou de faire simplement confiance à l’œuvre ?

P1170458

P1170469

P1170687

P1170675

Merci à  P. pour ses contributions photographiques


A propos de Christine Perrichon

Les autres... Mes copains d'école... Eux, ils jouaient aux pompiers, à l'école, au docteur... Moi ? A la bibliothécaire : j'avais même fait des fiches dans mes livres pour pouvoir les prêter... Ajoutez à ça d'avoir été pendant longtemps l'une des plus jeunes lectrices de la bibliothèque d'O. Et, chaque mercredi : " Quel est ton numéro de carte ? - 2552 - Mais non, tu te trompes, tu es trop petite pour avoir ce numéro là (les enfants de mon âge avaient un numéro supérieur à 4000)" Et puis, on ne pouvait emprunter des romans que si on empruntait des documentaires... C'est comme ça que j'ai lu toutes les biographies des peintres, musiciens, sculpteurs et même aviateurs ou chercheurs... Au moins, ça me racontait la vie ! Et je me disais : " Si j'étais bibliothécaire... je laisserais les enfants choisir ce qu'ils veulent lire..." Alors, quelques années plus tard, face au grand saut dans la vie professionnelle, comme une évidence : je serai BIBLIOTHECAIRE !!! Et depuis plus de 20 ans, de bibliothèques municipales en bibliothèques départementales, mon enthousiasme est intact : - Quand les cartons de livres commandés arrivent, c'est chaque fois un peu noël... - Quand je peux échanger sur les livres ou les CD que je viens de découvrir, c'est chaque fois un moment de bonheur... - Quand les outils numériques viennent bouleverser nos pratiques, c'est la plongée excitante vers l'inconnu... Une nouvelle aventure s'ouvre maintenant ! Chermedia, notre plateforme d'échanges et de partages

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

33 + = 34

4 commentaires sur “Un costume dessiné par Matisse, deux poules d’eau, trois mobiles de Calder…

  • Claude Geoffrion

    Merci du voyage, mais difficile de faire confiance aux oeuvres d’origine aussi lointaines dans l’espace et le temps. Qui peut prétendre trouver spontanément et pour chacune, les clés de compréhension ou tout simplement une sensation, une émotion , un sentiment ? Il manque peut être un passeur .

  • Dominique Laganne

    Un lieu et musée véritablement extraordinaires. Mais c’est bien sûr ! « Insel », c’est  » île » en allemand… Une île qui semble bel et bien paradisiaque.
    Cliquez sur les liens de l’article de Christine, et vous découvrirez encore de nouvelles merveilles…

  • martine gallois

    Et bien, étonnant ce musée ! Il n’ est sans doute pas facile à trouver mais au moins quand tu y est, tu y est pour un bon moment tellement l’endroit semble immense, riche, surprenant et vertigineux, d’ailleurs le vertige, je l’ai eu en regardant la vidéo, merci de partager avec nous cette découverte !